Img 0403

Thierry Dran

Hourtin-Port Site web

Après une année d’études au conservatoire de musique de Bordeaux en 1977 avec ses parents André Dran et Monique De Pondeau – eux-mêmes chanteurs – professeurs de chant et de scène, il entre à l’école de chant de l’Opéra de Paris dans la classe de Michel Sénéchal et y reste quatre années. Lors de sa dernière année d’études, il interprète le rôle d’Ernesto dans Don Pasquale (Donizetti) à l’Opéra du Mans et celui de Paris dans La Belle Hélène (Offenbach) à l’Opéra de Nantes.

Sa carrière professionnelle commence dès 1983 par une invitation de Louis et Gino Quilico à participer au festival de Parry Sound au Canada pour une série de concerts. Il débute également sur les scènes françaises dans des productions où il interprète le rôle de Vincent dans Mireille (Gounod), Toinet dans Le Chemineau (Leroux), le rôle titre de Fortunio (Messager), Nadir dans Les Pêcheurs de Perles (Bizet), Piquillo dans La Périchole (Offenbach) ainsi que le Chanteur Italien dans Capriccio (R. Strauss) sous la direction de Ferdinand Leitner à Radio-France (Paris). Par ailleurs, il chante Le Récitant dans Le Viol de Lucrèce (Britten) au festival d’Albi avant d’être Jean dans Le Jongleur de Notre-Dame (Massenet) à Bordeaux.

Lors de la saison 1984-85, le festival Berlioz à Lyon l’engage pour chanter le rôle de Bénédict dans Béatrice et Bénédict (Berlioz). Au théâtre des Champs-Elysées, il reprend Piquillo dans La Périchole (Offenbach) au côté de Gabriel Bacquier puis il est dirigé par Christof Perick dans Elektra (R. Strauss). Il participe cette même saison à plusieurs concerts (Le Requiem de Mozart, Jeanne au Bûcher de Honegger, La Création de Haydn) dirigés par Marc Soustrot, Serge Baudo et Jean-Claude Casadessus. Il incarne Juanito dans Andalousie (Lopez) à l’Opéra de Nancy. Il apparaît en Prince Saphir dans Barbe Bleue (Offenbach) à l’Opéra de Genève.

La saison 1985-86 marque ses débuts à l’étranger. Il interprète au Festival de Glyndebourne deux œuvres de Ravel, Gonzalve dans L’Heure Espagnole et les trois rôles de ténor (La Théïère, Le Petit Vieillard et La Rainette) dans L’Enfant et les Sortilèges. Il reprend L’Heure Espagnole (Ravel) à l’Opéra de Paris puis chante Mazal dans Le Voyage de M. Broucek (Janacek) et le rôle de Fenton dans Falstaff (Verdi) à l’Opéra de Lyon. Au festival d’Evian, il participe à la création de l’opéra Passeport pour Paris (Isabelle Aboulker) dirigé par Mistlav Rostropovitch. Il interprète Lindoro dans L’Italienne à Alger (Rossini) lors d’une tournée en région parisienne.

Au cours de la saison 1987-88, il se produit notamment à l’Opéra de Paris dans le rôle de Don Ottavio de Don Giovanni (Mozart). Il est également le Comte Almaviva dans Le Barbier de Séville (Rossini) à l’Opéra de Liège (Belgique) et à l’Opéra d’Amsterdam (Hollande). Il est par ailleurs réinvité au Festival de Glyndebourne pour la reprise de L’Heure Espagnole et de L’Enfant et les Sortilèges qu’il enregistre pour la télévision anglaise.

En 1988-89 il chante Cassio dans Otello (Verdi) à l’Opéra de Nantes, Aristée et Pluton dans Orphée aux Enfers (Offenbach) à l’Opéra de Paris. Il interprète le rôle de Melot dans Tristan et Isolde (Wagner) sous la direction de Daniel Baremboïm à la Salle Pleyel avec l’orchestre de Paris. Il chante également le rôle de Don Ottavio de Don Giovanni (Mozart) à l’Opéra de Tours et d’Avignon ainsi que L’Heure Espagnole (Ravel) et le rôle de Maître Pierre dans Le Retable de Maître Pierre (De Faya) à l’Opéra d’Amsterdam. Il effectue une tournée de concerts de la IXème Symphonie de Beethoven en région Aquitaine sous la direction d’Alain Lombard. Il interprète en création mondiale le rôle masculin principal de Colin dans L’Ecume des Jours (Denisof) à l’Opéra Comique de Paris. Il est Le Duc de Mantoue dans Les Brigands (Offenbach) à l’Opéra de Genève.

Lors de la saison 1989-90, il incarne Don Ramiro à l’Opéra de Metz dans La Cenerentola (Rossini) puis le rôle titre dans Albert Herring (Britten) à Nancy, Aristée et Pluton dans Orphée aux Enfers (Offenbach) et Gonzalve dans L’Heure Espagnole (Ravel) à l’Opéra Comique de Paris.

Thierry Dran a été invité plusieurs fois aux Etats-Unis notamment à New-York (Carnegie Hall) et à l’Opéra de Philadelphie pour L’Enfant et les Sortilèges (Ravel) sous la direction de Charles Dutoit.

Durant la saison 1990-91, l’artiste chante le Comte Almaviva dans Le Barbier de Séville (Rossini) à l’Opéra de Metz, le rôle titre dans Albert Herring (Britten) à l’Opéra de Tours, Benoît dans Le Roi l’a dit (Delibes) à l’Opéra de Nantes au côté de Nathalie Dessay.

La saison 1991-92 retrouve l’artiste à Bordeaux dans les trois rôles de ténor de L’Enfant et les Sortilèges (Ravel), puis Cassio dans Otello (Verdi) et Gaillardin dans La Chauve-Souris (J. Strauss). Il est également Rodriguez dans Don Quichotte (Massenet) au Capitole de Toulouse, et Léopold dans Les Valses de Vienne à l’Opéra de Marseille.

Tout en continuant sa carrière de soliste, il s’investit à Paris dans l’enseignement du chant auprès de chanteurs amateurs et professionnels. Il perfectionne et conseille notamment le jeune chanteur de variétés Vincent Niclot.

Sur scène, il participe à la production de La Chauve-Souris (J. Strauss) à Rouen, de La Maison des Morts (Janacek) au Mans, puis La Dame de Pique (Tchaïkovsky), Don Carlos (Verdi), Les Joyeuses Commères de Windsor (Nicolai), et Lucia de Lammermoor (Donizetti) à l’Opéra de Nantes et d’Angers.

Discographie

Padmavati (A. Roussel), rôle du Veilleur sous la direction de M. Plasson (EMI – 1983).

Fra Diavolo (D. F. E. Auber), rôle de Lorenzo, au côté de Nicolaï Gedda sous la direction de M. Soustrot (EMI – 1984).

Roméo et Juliette (C. Gounod), rôle de Angélo sous la direction de M. Plasson (EMI Classics – 1984).

Symphonie N° 3 (J. G. Ropartz) sous la direction de M. Plasson (EMI – 1985).

Le Roi Arthus (E. Chausson), rôle d’un Laboureur sous la direction de A. Jordan (ERATO – 1987).

Fortunio (A. Messager), le rôle titre sous la direction de J. E. Gardiner (ERATO – 1988).

Les Contes d’Hoffmann (J. Offenbach), rôle de Nathanael sous la direction de S. Cambreling (EMI Classics – 1988).

Les Brigands (J. Offenbach), rôle du Duc de Mantoue sous la direction de J. E. Gardiner (EMI – 1989).

Organisation de spectacles

Carmina Burana (1993)

Ces 3 concerts rassemblèrent 3 solistes internationaux, 450 choristes issus de 5 pays de la Communauté Economique Européenne et l’orchestre de Lituanie. Ils eurent lieu devant 10 000 personnes lors de deux soirées de la Foire Internationale de Bordeaux. Une dernière représentation fut à nouveau donnée quelques jours plus tard au Zénith de Pau.

Le Petit Prince (1994)

Ce spectacle musical et vocal spécialement composé pour la Foire Internationale de Bordeaux fut mis en scène par son commissaire général Bernard Ginestet et Thierry Dran à l’occasion de la parution du nouveau billet de 50 francs à l’effigie de M. de Saint-Exupéry. Il mit en scène 9 solistes internationaux et la chorale régionale d’Eliane Lavaï qui dirigea ce spectacle devant 10 000 personnes au cours de deux soirées. La partition musicale est l’œuvre du compositeur Tony Thuillier.

Après le succès de ces deux productions, La Foire Internationale de Bordeaux a été élue première Foire d'Europe.

Amour, Mort et Cholestérol (1996-97)

Il organise avec 4 solistes un spectacle lyrique humoristique au Théâtre d’Agen dans le cadre d’Agen Culture sous l’égide de l’Association Cigognac.

Voix Nouvelles (1998)

A l’initiative de Thierry Fouquet directeur du Grand Théâtre de Bordeaux, Thierry Dran organise pour l’Aquitaine les sélections au concours national des voix nouvelles placé sous l’égide du centre de formation lyrique.

Discographie :

Traviata (2003)

Initiateur et organisateur à l'espace Cardin de Paris d'une nouvelle production de «Traviata » de G Verdi, financée par le mécène privé Hugues Tégar en mai 2003.

• Créateur en 2008 de l'agence artistique Thierry Dran.

• A la demande de la municipalité d'Aigues-Mortes, initiateur et animateur d'un concert lyrique au sein des remparts de la cité médiévale animé par des textes historiques et anecdotes sur l'art lyrique en juillet 2018.

• Projet signé avec la salle Gaveau d'un concert 5 ténors le 10 décembre 2019 (faisant partie du projet global de La croisade lyrique)



Projets soutenus

Pas de projets soutenus pour le moment


Parrainages
Aucun filleul pour le moment