Sauvegarde de la chapelle Saint-Pierre de Wé

Finansiran
čitanje
100 %
1.560€ Prikupljeni na 1.560€
Don contre don
24 Prilozi
Gotov
La chapelle de Wé est une richesse du patrimoine local en raison de ses origines, de son histoire et son mobilier classé. Malheureusement, son manque d’entretien depuis des décennies a engendré des faiblesses de la voûte et des murs de l’édifice.

La Chapelle de wé

Le hameau de Wé est partie intégrante de la commune d’Yvois-Carignan (08110 -Carignan)depuis des temps très anciens. Il possède en son centre un édifice religieux qui ne manque pas d’intérêt en raison de son histoire singulière et de sa construction qui n’a pratiquement pas subi de modifications au cours des siècles passés. Il est également doté d’un beau mobilier baroque du XVIII° siècle (classé).

UNE SPLENDEUR DU BAROQUE ARDENNAIS EN PÉRIL, L’ÉGLISE DE Wé… 

Elle est pourtant d’allure modeste, presque une chapelle, certes, mais cette humble coquille de pierre et d’ardoise, datée de 1737, cache ou plutôt cachait une des plus authentiques merveilles de l’art religieux des Ardennes. L’état de péril des maçonneries a conduit à vider l'édifice menacé et à démonter le mobilier posé en 1752-1753, et quel mobilier !!! Il est conçu comme un décor de théâtre gris et blanc, délicatement rehaussé de touches d’or. Il faut voir aussi le revers, l’envers de ce pieux décor qui embaume le théâtre, la charpente, la menuiserie… Au centre de cet arc de triomphe, culmine le tabernacle, siège de la « Présence Réelle », honorée d’une couronne royale. Tout le fond du chœur est un chant baroque, un hymne à Dieu bien sûr, démonstratif comme l’était la piété de la contre-réforme qui accumule les symboles, les volutes, les fleurs, les fruits, les visages étranges, les angelots, les soleils en une symphonie claire et imposante qui touchait le cœur des fidèles.(Extrait du texte d'Alain Sartelet).


 Ni les affres de la révolution ni les conflits majeurs qui ont dévasté le territoire n’ont porté atteinte à son intégrité. Seuls le temps qui passe et les intempéries aidées par un manque évident d’entretien ont fragilisé sa structure. Elle est aujourd’hui menacé et doit impérativement faire l’objet d’une sauvegarde.

Il serait triste et grave de voir disparaître cette église, elle est la gloire du pays d’Yvois, un témoin précieux de notre histoire aux marches de l’abbaye d’Orval. Il va falloir œuvrer, rassembler les bonnes volontés et de l’argent, beaucoup d’argent, ce nerf non pas de la guerre, mais celui de la survie du patrimoine, de la survie de nos identités, de notre histoire, de nos mémoires…. , un symbole des dangers de l’oubli… Faisons en sorte que nos enfants, nos petits enfants, voient de leurs yeux étonnés et admiratifs le travail accompli en commun, en union, en communion, par leurs aïeux, artisans, artistes et fidèles de ce 18ème siècle si lointain et pourtant si proche…(Extrait du texte d'Alain Sartelet).

Pendant la révolution, les prêtres sont contraints de prêter serment à la constitution. Ceux qui refusent sont poursuivis et considérés comme réfractaires. C’est le cas de l’Abbé Mathias VERLET, curé de qui se réfugie dans la forêt de Merlanvaux près d’Orval. Il continue à s’occuper de ses fidèles qui viennent le trouver dans sa retraite, il lui arrive ainsi de baptiser tard dans la nuit (un ex-voto retrouvé il y a quelques années en atteste).

La chapelle a conservé sa cloche réalisée en 1777 par Pierre Blanpain propriétaire d’une fonderie implantée à Francheval. Elle a échappé aux évènements de la révolution et aux deux guerres mondiales.

Présentation du projet

L’église non désacralisée ne sert plus depuis de nombreuses décennies. Elle se dégrade rapidement du fait de sa toiture fortement endommagée, notamment du côté ouest. Les infiltrations qui s’en suivent fragilisent la structure et ont déjà eu pour conséquence un effondrement partiel de la charpente au-dessus du chœur et l’apparition de larges fissures aux chaînes d’angle du mur de la sacristie. Ces fissures sur le mur Nord consécutives à l’affaissement de la charpente fragilisent l'édifice et créent un risque  d'effondrement : l'urgence est donc de consolider l'édifice afin d’écarter tous risques . Cela passe par une restauration de la charpente et le traitement des fissures, - injection de coulis de mortier, consolidation de la voûte, pose de nouvelles ardoises et autres pièces de couverture… . Un chantier conséquent qui nécessite des compétences techniques spécialisées.

 Sans compter que ces désordres structurels favorisent la colonisation de l’édifice par une multitude d’oiseaux qui souillent de leurs excréments toutes les parties du bâtiment - du sol au plafond - impactant par voie de conséquence le mobilier classé qui se trouve encore partiellement à l’intérieur.

Ces travaux d’urgence réalisés, il faudra entreprendre une restauration complète de la couverture de la nef et du chœur avec au préalable les reprises de charpente nécessaires.

Ces travaux vont prendre du temps, selon les moyens disponibles, ce qui laissera du temps pour coconstruire avec les adhérents, les habitants, la collectivité… une solution pérenne partagée.


À quoi servira la collecte ?


Objectif minimum2500 €, qui nous permettront d'alimenter une offre de concours à la municipalité -qui détient la maîtrise d'ouvrage-…Pour financer les études nécessaires à un appel à projet (architecte/études techniques d'entreprises spécialisées…)

Si cet objectif est atteint :
-Palier 2: 5000€, qui nous permettront d'alimenter une offre de concours à la municipalité -qui détient la maîtrise d'ouvrage-…Pour financer … La rénovation de la toiture au dessus du chœur.
- Palier 3: 7500 €, qui nous permettront d'alimenter une offre de concours à la municipalité -qui détient la maîtrise d'ouvrage-…Pour financer … La rénovation  de la toiture au dessus  de la nef

Qui sommes-nous ?

Nous sommes une association dédiée à la sauvegarde de cette église de 1737. Nos membres sont issus de toutes les couches de la société, ils sont de toutes obédiences religieuses, philosophiques ou politiques. Ce qui les unit, c'est leur engagement pour ce projet. Il s'inscrit dans la sauvegarde d'un patrimoine historique pour que l'histoire de cette petite église de village puisse perdurer au bénéfice des générations futures.


Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans
  • - pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "association des amis de la chapelle St-Pierre de Wé", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Campagne Sauvegarde de la chapelle Saint-Pierre de Wé
15 rue de Milan
75009 PARIS

DES DONS DÉFISCALISABLES

Donateur français Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

- Particulier, vous pouvez déduire 66 % de votre don dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. 

- Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5 % du C.A. H.T. de l’entreprise.


Ils nous soutiennent/Presse 

PAGES LOCALES (Journal l'Ardennais)Résultat d’images pour logo l'ardennais

03/01/2020

patrimoine 


"Ils veulent sauver  la chapelle de Wé   

Bien qu’en mauvais état, la chapelle Saint-Pierre de Wé peut encore être sauvée.

Carignan Une association va être créée pour sauvegarder la chapelle du hameau de Wé.

Le samedi 21 décembre, une trentaine de personnes s’est rassemblée dans l’après-midi sur le parvis de la chapelle Saint-Pierre de Wé, sur la commune de Carignan. Plusieurs habitants du hameau étaient au rendez-vous, mais aussi des personnes du canton.

Ce rassemblement avait pour but d’informer la population sur le devenir de la chapelle. L’édifice est en très mauvais état avec notamment de grosses fissures au niveau des murs. Les risques de dommages irrémédiables sont réels, si rien n’est fait à temps. Les participants au rassemblement du 21 décembre ont en commun l’intérêt qu’ils portent à la sauvegarde du patrimoine local que représente la chapelle de Wé.

Ils ont écouté un exposé sur l’origine de la démarche, entreprise par Michel Robin.

Une motivation avant tout sentimentale. Les habitants sont en effet fortement attachés à cet édifice qui assure le cachet de cette partie du hameau de Wé.

Les arguments de Michel Robin ont convaincu les personnes présentes de se constituer en une association de type loi 1901 (voir par ailleurs) pour sauver cette chapelle. Son origine pourrait s’établir vers l’an 1620 mais son fronton indique 1737, date de sa configuration actuelle. Le public a pu accéder à l’intérieur et se rendre compte de l’état du bâtiment.

Des recherches historiques  

La chapelle a malgré tout gardé son cachet et recèle encore de beaux atouts.

L’aspect historique a aussi été abordé et des recherches seront entreprises pour connaître l’histoire de cette chapelle. Les premières bribes d’informations recueillies par les membres du Chay (Cercle historique et artistique yvoisien) semblent très intéressantes.

1620

Selon les recherches historiques effectuées, les origines de la chapelle de Wé remontent aux alentours de 1620. L’édifice dans sa configuration actuelle date de 1737    

Une volonté de faire bouger les choses  

Les choses devraient rapidement bouger pour sauver la chapelle de Wé. Des volontaires se sont déjà proposés pour nettoyer les gouttières et parer au plus pressé pour enrayer le phénomène d’érosion lié aux infiltrations d’eau dans la structure. Une association est par ailleurs en phase de construction. Les personnes intéressées peuvent prendre contact à l’adresse mail suivante :

[email protected]    "

PAGES LOCALESRésultat d’images pour logo l'ardennais

04/10/2020

Patrimoine 

Au chevet de la chapelle Saint-Pierre de Wé 

L’édifice avait pu ouvrir ses portes pour les Journées du patrimoine.

Carignan / Wé L’Yvoisien Michel Robin se bat   pour sauvegarder et restaurer la chapelle Saint-Pierre. <> 

 

Depuis des années, l’Yvoisien Michel Robin, œuvre sans relâche pour la préservation d’un site qui a fait battre le cœur du hameau de Wé à Carignan. Il s’agit de la chapelle Saint-Pierre. Michel Robin avait déjà alerté les différentes parties prenantes sur l’état de dégradation avancée de l’édifice, ce qui avait permis de le mettre en sécurité et de réaliser les travaux jugés prioritaires.

Cette année, il a décidé de créer une association destinée à promouvoir ce lieu de culte du XVIII e siècle au mobilier classé. Les Amis de la chapelle Saint-Pierre de Wé sont chargés d’assurer, avec l’aide des acteurs institutionnels, la préservation de l’édifice, en impliquant toutes celles et ceux qui souhaitent voir conserver les témoignages religieux et patrimoniaux de leur territoire. En juin, Michel Robin a invité les différents acteurs en charge du dossier et leur a demandé de se mettre autour de la table pour lever les freins qui entravent des travaux devenus nécessaires.

Des dommages irréversibles

Ils sont unanimes pour dire qu’il est temps d’œuvrer pour débloquer une situation qui, si elle perdure, laissera des dommages irréversibles au bâtiment. En août, le défenseur de la chapelle l’a inscrite aux Journées du patrimoine. Il a entrepris avec des membres de son association de la nettoyer. La tâche n’a pas été des plus simples. Il a fallu dépoussiérer le mobilier en chêne, lessiver les portes, mais aussi le sol sali par les oiseaux qui avaient fait leurs nids. Les bénévoles ont également retrouvé des documents d’époque et préparé une exposition avec l’aide du cercle historique et artistique yvoisien (CHAY). Les visiteurs ont alors été charmés de retrouver un lieu qui, l’espace de quelques jours a pu rouvrir. Ses portes étaient fermées depuis plus de 20 ans. L’événement a permis d’attirer l’attention de nombreux donateurs devenus, pour certains, adhérents. L’association envisage d’organiser de nouvelles manifestations pour sauvegarder la chapelle.

ILS NOUS SOUTIENNENT


Résultat d’images pour logo grand est

Merci à tous nos donateurs ! Continuez à nous suivre !

 Madame, Monsieur,

Vous avez décidé de soutenir notre projet de sauvegarde de la chapelle du hameau de Wé. Nous vous en remercions chaleureusement et c’est fort de votre soutien, que nous parviendrons au but que nous nous sommes fixé. Encore merci.

Les amis de la chapelle Saint-Pierre de Wé

E-mail de contact [email protected]
Liens réseaux sociaux page Facebook "Amis de la chapelle St Pierre de Wé-Ardennes-"

Contreparties

u 10€ ili više
dopustiti 3.4 € nakon smanjenja poreza
4 prilozi
nos remerciements

Brochure retraçant l'histoire de l'église Saint-Pierre de wé en format A4 quatre pages
u 20€ ili više
dopustiti 6.8 € nakon smanjenja poreza
4 prilozi
Visite guidée
Visite guidée de l’église + Brochure retraçant l'histoire de l'église Saint-Pierre de wé en format A4 quatre pages
u 50€ ili više
dopustiti 17 € nakon smanjenja poreza
6 prilozi
Affiche
Visite guidée de l’église + brochure + Affiche inauguration de fin de travaux.
u 100€ ili više
dopustiti 34 € nakon smanjenja poreza
5 prilozi
Visite à la demande
Visite du chantier de restauration à la demande + Visite guidée de l’église + brochure + Affiche inauguration fin de travaux
u 500€ ili više
dopustiti 170 € nakon smanjenja poreza
0 doprinos
Logo
Noms et logos des entreprises partenaires sur tous supports de communication (Flyers/programmes/Affiches
Inscription sur le Mur des donateurs
Besplatni doprinos
5 prilozi
 
Iznos po odluči donatora