EGLISE SAINT-NICOLAS WIDENSOLEN MISE EN SECURITE

Defiscalisation
55%
2.790€ Raccolti sur 5.000€
Don contre don
15 Contributi
31 giorni Rimanenti
Sponsorizzare


La tua donazione è esentasse. Clicca su "Fai una donazione" per saperne di più.

Nous souhaiterions après l'achèvement de ces travaux, organiser des concerts et des expositions pour faire connaître et mettre en valeur cet édifice.
Édifice religieux
WIDENSOLEN
Esenzione fiscale

eGLISE DE WIDENSOLEN 

Une église est mentionnée à Widensolen depuis le 14e siècle. 

De l' édifice antérieur, il ne subsiste plus aucun élément architectural. Il semble qu’elle aurait été agrandie vers 1788 à l'aide de pierres provenant de la destruction de la chapelle Saint-Germain, néanmoins d' après d' autres historiens le chœur de l' église aurait été reconstruit entre 1760 et 1790.

L’actuelle église paroissiale Saint-Nicolas a été élevée à partir de 1866 au même emplacement que la précédente.

La grande œuvre du curé André Ignace WERTZ (1862-1883) va être la construction d’une nouvelle église. Le 26 janvier 1866 les plans sont dressés et l’évêque les critique sérieusement dans une lettre au préfet. La même année on passe à la réalisation, grandiose évidemment. En 1867 l’église  est bénie par le doyen Graff de Holtzwihr, «am Kilbensonntag». Les autels latéraux et la chaire de l’ancienne église ont été réutilisés : on a fait placer 3 vitraux neufs d’un atelier messin. Les autres ne viendront que plus tard. C’est qu’en 1870, la guerre est venue entraver ces projets. De ce fait, l’orgue Callinet n’a pu être installé qu’en 1872 .

1877 : érection d’un chemin de croix (de Bonati, Châtenois). En 1882, mise en place de quatre nouvelles fenêtres : St Nicolas, la Vierge, St Joseph et St André. Sa tâche accomplie, le curé Wertz se retire à Colmar, où il mourra le 24 octobre 1887.



Mise en place, en 1889, de vitraux par Burckhard de Munich. A l’issue de la mission, bénédiction solennelle d'une croix le 14 mai 1892.

En 1901, bénédiction de la croix, érigée en 1899 à l’emplacement de la chapelle St Germain. Le sermon de circonstance, prononcé par le curé de St Martin à Colmar, a été publié.


La même année, la petite cloche de la même chapelle a été accrochée dans le tour de l’église.


En 1905 : Klem de Colmar, installe un nouveau maître-autel : les peintures sont refaites par Eggermann et on acquiert à Munich deux grands tableaux : un Mont des Oliviers et une Annonciation. En 1907, encore deux peintures de Klem. Le 1er septembre 1907, Mgr Zorn von Bulach vient consacrer cette église, construite il y a plus de 40 ans.



A nouveau la guerre, comme les allemands craignent la percée des troupes françaises, ils minent le clocher. Les habitants des maisons autour de l’église furent évacués. Ils attendaient devant le calvaire (Krutenau). Une heure avant la mise à feu le contre-ordre est arrivé. C’était le 11 février. Par la suite la paroisse a fait le vœu de célébrer tous les ans une messe solennelle le 11 février.

En 1917 confiscation des tuyaux d’orgues (138.8 Kg et de trois cloches, ‘d’une valeur de 7.000 Mk (3.340kg). L’une d’elle reviendra de Francfort en 1919 (634 kg).

Le 31 janvier 1934, la congrégation des  Rites accorde l’autorisation de célébrer une messe solennelle le 11 février, en vertu du vœu fait en 1914.

Aujourd'hui, nous continuons à célébrer des offices. Nous souhaitons, après l'achèvement des travaux, poursuivre l'organisation de concerts et d'expositions avec un double objectif:  faire découvrir notre église et apporter la culture dans la ruralité. 


Présentation du projet

Les premiers dégâts, charpente et toiture principalement avaient été réparés au plus vite à la fin de la guerre. Il restait le plus gros morceau.  Il fallait trouver des fonds : quêtes , théâtre et dons de Suisses etc..

Le 15 juillet 1953 une entreprise amena les échafaudages pour le crépissage extérieur. Le tout avait été confié à la coopérative des églises sinistrées

Cloison au fond de l'église

L'église telle qu'elle se présentait était bien trop grande pour notre petite paroisse. Hommes et femmes mariés ne se seraient jamais aventurés dans le premier quartier dont les bans restaient libres. Les hommes restaient tout au fond sous la tribune, et à certaines occasions sous ou sur l'escalier.

Pour favoriser un office plus communautaire il fallut trouver une solution en fermant par une cloison à la hauteur de la tribune pour former d'un côté une chapelle baptismale (côté droit) et de l'autre une chapelle de semaine (côté gauche)

Le 28 septembre 1953 devait commencer les travaux pour la fermeture au fond de l'église, en dernière minute M. le maire capitulait devant une certaine opposition. Il y eut une explication à l'église devant tout le conseil municipal. La chose passa devant le conseil dans la semaine et fut approuvé : il n'y eu qu'un "non" et un bulletin blanc . L'admission définitive par la Préfecture n'a lieu que le 9 févier 1954.

La cloison fut dressée dans la semaine du 22-28 mars 1954.

De nombreux autres travaux ont été réalisés durant ces décennies. Une exposition sera organisée pour retracer l'histoire de notre cher édifice.

Janvier 2015 chute de plâtre


Traitement des capricornes

Renforcement des bois après traitement

2021-2022

Suite  aux conclusions de l’audit réalisé, il s’avère que des travaux importants sont à réaliser dans cet édifice dont les prioritaires sont l’installation d’un plancher et le remplacement du beffroi. Les cadrans situés au niveau 5 de la tour du clocher sont inaccessibles , l’entretien est un véritable périple ; il nécessite une grande échelle de 7M non stabilisée pour accéder aux 4 côtés. Par respect des règles de sécurité de l’art campanaire, les planchers des beffrois sont réalisés en chêne épaisseur 41mm. La mise en place des 6 poutres d’assise  maîtresses n’est pas conventionnelle. Les poutres placées au centre font bascule. Il est prévu l’installation de 2 poutres d’assise maîtresses perpendiculairement au balancement des cloches, poutres calculées en flexion et posées sur des patins antivibratoires. Actuellement beffroi métallique, il est prévu de le remplacer par un beffroi en bois de chêne et totalement désolidarisé de la maçonnerie du clocher. Actuellement, les poutrelles de base du beffroi sont bridées avec des poutres d’assise pour éviter au beffroi trop léger de se soulever lors de la mise en volée des cloches.

Le coût de ces travaux s’élève à 39.986€ HT soit 47.983.20€ TTC.

Nous avons eu une mauvaise surprise le 24 juin 2021. En effet, suite  à de très fortes pluies et rafales de vent, une statue s’est détachée du toit provoquant de nombreux dégâts matériels. Nous avons dû procéder en urgence aux réparations pour un montant total TTC de 9624€. L’assurance a opposé un refus à notre demande d’indemnisation.


À quoi servira la collecte ?

Objectif minimum: 5 000 €, qui nous permettront de réaliser les travaux de plancher sous les minuteries et le plancher chambre des cloches.

Si cet objectif est atteint :

- Palier 2: 10 000 €, qui nous permettront de financer une partie des des poutres d'assise et le remplacement du beffroi.

Détails du coût des travaux :

Palier plancher sous les minuteries et plancher chambre des cloches  : 1350€ HT et 440€HT

Palier poutres d’assise : 2730€ HT

Palier équipement mécanique :4176€HT

Palier beffroi (remplacement à neuf du beffroi métallique par un beffroi traditionnel en bois de chêne) : 13500€HT

Palier fournitures, installation main d’œuvre :17790€HT


La Collectivité européenne Alsace nous a indiqué qu’elle participerait dans la réalisation de ces travaux.

Une demande d’aide a été formulée auprès de la Région Grand Est (en attente de réponse).

Qui sommes-nous ?

Widensolen est une petite commune d’environ 1300 habitants, très attachée à son église, lieu de rencontre pour la prière et pour des soirées culturelles, patrimoine important. 

Widensolen est à 10kms de Colmar . Elle a une superficie de 1064ha dont 465ha de forêt.

Dans cette forêt, vous découvrirez une grotte dont la source est réputée pour guérir les maladie de la peau. Vous pourrez également vous balader sur le sentier botanique, formé de deux boucles sillonnant la forêt et longeant le canal Vauban. Sur ce sentier, vous ferez la connaissance de FAGUS, l'hôte de ces lieux. 


Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancairà partir de 1 000 euros après inscription sur le site Dartagnans
  • - pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "Trésor public" expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Campagne EGLISE DE WIDENSOLEN
15 rue de Milan
75009 PARIS

DES DONS DÉFISCALISABLES

Donateur français :

Votre don est défiscalisable dès lors qu'il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

-          Particulier : réduction de l'impôt sur le revenu égale à 66 % des sommes versées, dans la limite annuelle de 20 % du revenu imposable (art. 200- du CGI). Si le plafond de 20 % des revenus est dépassé, le bénéfice de la réduction peut être reporté sur les 5 années suivantes.

-          Entreprise : la réduction d’impôt est égale :

  • - à 60 % du montant du don effectué en numéraire, en compétence ou en nature jusqu'à 2 millions d'euros de dons annuels
  • - à 40 % du montant du don effectué en numéraire, en compétence ou en nature au delà de 2 millions d'euros de dons annuels (sauf exception)

Le plafond annuel des dons ouvrant droit à l'avantage fiscal est de 20 000 € ou de 0,5% du chiffre d'affaires (HT), lorsque ce dernier montant est plus élevé. En cas de dépassement de ce plafond, il est possible de reporter l’excédent de réduction d'impôt au titre des cinq exercices suivants.

Ils nous soutiennent / Presse

Nous contacterons les DNA et L'ALSACE , les entreprises du territoire et au delà.

C C P R B, 1 4 / 0 5 / 2 2 :

Merci à tous nos donateurs ! Continuez à nous suivre !

L'église est un lieu de rencontre, de sérénité. Notre tenons à notre église, un patrimoine précieux qui abrite le dernier orgue Callinet.  Merci de nous aider, nous sommes une petite commune avec peu de moyens financiers et nous comptons sur votre générosité.

Soyez certains que nous vous serons toujours reconnaissants.

Dès à présent, au nom de mes concitoyens, je vous remercie très chaleureusement.

E-mail de contact : [email protected]  à l'attention de Mme Le Maire

Facebook de la commune

Site internet : www.widensolen.fr