Les nouveaux ateliers de la Manufacture Normand

financiadas
Leitura
100 %
2.675€ Colheita sobre 2.675€
Don contre don
28 Contribuições a partir de 3 países
Acabado
Aujourd’hui une Manufacture séculaire, la plus vielle poterie de Grès de France, qui fournit les plus grands, doit restructurer et adapter ses espaces de production. Au XXI siècle, 275 ans après sa naissance, notre maison doit se réinstaller.
Patrimoine
Saint-Amand en Puisaye

Contribuição

Missing
Nicole Janin Daviet
Há o 3 meses
Missing
Bruce Howard
Há o 3 meses
10 €
Screenshot 20201211 193729 picsart 01
Daniela Carneiro Fuentes de Léon Y Léon
Há o 3 meses
10 €
Missing
Catherine Nataf
Há o 3 meses
Missing
Gerard Bloch
Há o 3 meses
100 €
Anonyme
Há o 4 meses
Missing
Michele Canceil
Há o 4 meses
500 €
Missing
Bertrand Germain
Há o 4 meses
15 €
Anonyme
Há o 4 meses
Anonyme
Há o 4 meses

Contreparties

Para 10€ ou mais
9 contribuições
Tableau des donateurs
Sur un tableau d'honneur chaque jour des remerciements nominatifs qui apparaitront sur tous nos réseaux sociaux. Vous devenez acteur de cette reconstruction.
Para 20€ ou mais
4 contribuições
Visite de la Manufacture Normand
En venant découvrir la Manufacture Normand, dans ses nouveaux bâtiments, vous pénétrez dans l'histoire du grès...dans les secrets d'un matériaux...

Le grès apparait en Chine sous la dynastie Shang et la dynastie Han. La perfection est atteinte après le X ° siècle avec les céladons des Song.
Le grès est introduit en Occident au XIV ° siècle. Il est fabriqué avec une argile silico-argileuse donnant une pâte de texture fine cuite à haute température, vitrifiée et non poreuse. L'étanchéité des grès les destine très tôt au stockage des liquides.
En Europe, les lieux de production sont initialement les pays rhénans, les régions de l'est de la France et le Beauvaisis. Durant le XIV ° siècle, les céramistes allemands mirent au point un émaillage au sel, avec un décor à l'oxyde de cobalt, qui résistait mieux que les émaux au plomb aux hautes températures de cuisson exigées par le grès.
Dés le début du XIX ° siècle, l'engouement pour les productions en grès conduit de nombreuses régions à développer leurs manufactures. Les céramiques de grès apparaissent dans le centre (région de Bourges, La Borne), en Bourgogne (Saint-Amand-en-Puisaye), dans le sud-est (Saint-Uze).
Des régions traditionnellement faïencières, Quimper avec Odetta ou Vallauris avec Massier, utilisent à leur tour le grès pour leurs céramiques de haut de gamme.
Para 50€ ou mais
6 contribuições (94 aberto)
La main à sel, objet d'histoire...
La Main à Sel:
L'histoire du sel commence au moment où l'homme tente de s'impliquer dans la production effective de son alimentation et sa conservation en toutes saisons.
Issue de l'histoire des Manufactures la Main à Sel est un ustensile à la fois original et pratique. La Main à Sel est idéale en cuisine et sur la table, afin d'assaisonner tous vos plats. Installée sur votre plan de travail, elle permet de saler rapidement vos plats.

Pour les contributeurs étrangers la contrepartie est à récupérer à la Manufacture, sur place.
Ou expédition à l'étranger sur devis.

Para 100€ ou mais
4 contribuições (66 aberto)
Le pichet, au cœur de l'histoire du grès
Un pichet ou une cruche est un récipient, généralement en grès, d’une contenance de quelques litres, avec une anse permettant le transport et la mise à disposition de l’eau domestique, du lait ou du vin sur table.
Le modèle de la manufacture Normand est issu de l'histoire et se décline en grès au sel comme lors de sa création.
Pour une table simple en famille.

Pour les contributeurs étrangers la contrepartie est à récupérer à la Manufacture, sur place.
Ou expédition à l'étranger sur devis.

Para 200€ ou mais
1 contribuição (24 aberto)
La boite ménagère, le pot de conserve ou l'art de la cuisine au cœur de l'histoire...
Au cœur de l'histoire, dans les cuisine du passé pour un univers actuel.
Ce pot en grès avec son couvercle assorti est un vrai objet pratique et décoratif à mettre en valeur dans sa cuisine! Il sera parfait pour la macération dans l'huile ou le vinaigre, pour fabriquer vos cornichon, ou petits légumes à l'italienne.
Doté d'une excellente étanchéité contre la lumière et l'humidité, ce pot en grès est idéal pour conserver les aliments au sec tels que les épices, les produits d'épicerie.
Depuis 1736, la Manufacture Normand perpétue son savoir-faire en fabriquant exclusivement des pièces en grès. Toutes les pièces crées par la Manufacture Normand , pour l'intérieur ou l'extérieur symbolisent un art de vivre simple et élégant.

Chaque pièce est unique car toutes sont façonnées et émaillées à la main.

Pour les contributeurs étrangers la contrepartie est à récupérer à la Manufacture, sur place.
Ou expédition à l'étranger sur devis.

Para 500€ ou mais
1 contribuição (499 aberto)
Le pot de la Reine Marie Antoinette, dans les secrets de l'histoire...
Avoir près de sois une pièce historique.

Quel artisan d’art n’a jamais caressé, même secrètement, l’idée d’inscrire son savoir-faire
dans l’Histoire, celle qui sait parfois magnifiquement conjuguer tradition, héritage et
patrimoine.
Il aura fallu la restauration de la Maison de la Reine en 2018 et cette proposition audacieuse du Château de Versailles faite à notre manufacture pour voir renaître une pièce exceptionnelle de notre patrimoine.
De cet unique pot en faïence de Saint-Clément dit de la Reine, dont seul un exemplaire était parvenu jusqu’à nous, la Manufacture Normand à patiemment et méticuleusement su rééditer une série en tout point exceptionnelle.

La maison de la Reine est reliée à un autre bâtiment par une galerie de bois vert-olive agrémentée de treilles et de centaines de pots de fleurs en faïence de Saint-Clément.
1 232 pots de faïence furent livrés pour le domaine.
656 ont été vendus à la Révolution, les autres ont disparu. Un seul et unique exemplaire original nous est parvenu. Créés par Richard Mique, l’architecte du Hameau, les pots étaient
marqués du chiffre de la Reine, en bleu dans un médaillon suspendu à un ruban environné de roses, rappelant à la Reine son ascendance Habsbourg-Lorraine.
Une jardinière de quatre-vingt-huit pieds posée le long de la galerie permettait
également de cultiver des fleurs et de laisser pousser des plantes
grimpantes jusqu’au toit.

Pour cette réédition la manufacture a travaillé selon le seul modèle d’origine conservé et préservé.
Dessinateur, peintre, aquarelliste, sculpteur, modeleur, couleur, une équipe complète a
été créée autour de ce projet rare. Et les pots se matérialisèrent, élégants, justes et raffinés
comme à l’origine.
En quelques heures, ils embellirent à nouveau les balcons et les escalier de
la maison de la Reine et du hameau, retrouvant ainsi leur disposition d’origine.

Avec votre don vivez au cœur de l'histoire...

Pour les contributeurs étrangers la contrepartie est à récupérer à la Manufacture, sur place.
Ou expédition à l'étranger sur devis.

Contribuição voluntária
3 contribuições
 
Montante a critério do do doador