Mortella 3: sauvegardons notre patrimoine englouti

financiadas
100 %
3.390€ Colheita sobre 3.390€
63 Contribuições a partir de 5 países
Acabado
L’épave de la Mortella III c’est le vestige rare d’un navire coulé en 1527 en Corse. Aidez notre équipe d’archéologues à mettre en valeur et à protéger ce trésor archéologique unique et fragile.

Présentation du projet: les épaves de la Mortella

Les épaves de la Mortella sont des joyaux de notre patrimoine sous-marin. Il s’agit de deux grands navires armés naufragés au XVIème siècle en Corse que notre Centre d’archéologie s’emploie à étudier, mettre en valeur et préserver depuis leur découverte en 2005 et 2006.

L'étude architecturale des vestiges
L'étude architecturale des vestiges

La fouille du premier navire, baptisé Mortella III, a débuté en 2010. Son étude, qui a permis d’enrichir considérablement notre connaissance de la navigation et de la construction navale de la période de la Renaissance, est actuellement en voie d’achèvement. La dernière campagne, prévue à l’automne, est extrêmement importante, notamment en termes de conservation du site qui doit être ré enfoui sous le sédiment pour garantir sa pérennité dans le temps en le mettant à l’abri de l’érosion marine, des organismes marins et des pilleurs.

Car le site est régulièrement la convoitise des pirates sans scrupule qui attendent le moment propice pour mettre à sac ce trésor archéologique. A la suite de notre dernière fouille, ils sont venus avec des câbles et des treuils pour tenter de dérober des canons de l’épave qui n’ont pas résisté à la traction et se sont brisés…

Gauche: 3 canons lors de la découverte du site. Droite: les mêmes canons brisés après une tentative de pillage
Gauche: trois canons lors de la découverte du site. Droite: les mêmes canons brisés après une tentative de pillage

Notre responsabilité est donc d’achever l’étude de l’épave de la Mortella III en mettant en place des mesures de protection efficaces contre les agressions extérieures, qu’elles soient naturelles ou humaines.

Mais pour cela, les subsides que nous recevons de la Collectivité de Corse et du ministère de la Culture ne sont pas suffisants. Il manque à notre budget une somme minimum de 10.000 euros que nous devons trouver urgemment si nous voulons lancer la fouille et parvenir à cet objectif.  Nous comptons sur votre mobilisation et votre soutien pour cela ! Notez que CEAN étant déclaré d’Utilité Générale, vos dons sont défiscalisables de votre feuille d’impôts (voir rubrique "Défiscalisation, en bas de cette page). 

L'histoire des naufrages des navires de la Mortella

Alliée de l’Espagne de Charles Quint, la ville de Gênes est assiégée par la flotte française et ses alliés tout au long de l’année 1527. A l’été, les Génois affamés parviennent à envoyer deux naves, des navires de commerce armés, à destination de la Sicile, pour y charger vivres et céréales. Le but de cette mission désespérée est de parvenir à déjouer le blocus maritime imposé à la ville et approvisionner ses habitants.

Mais arrivés en Corse, où ils font escale dans la baie de Saint-Florent, les deux naves génoises sont repérées par la flotte de l’Amiral Andrea Doria qui est alors allié à la France de François 1er contre sa propre ville natale. Dès lors, les naves se savent perdues car la flotte de galères de Doria fond sur elles à toutes rames tandis que, faute de vent, elles ne peuvent s’enfuir. Face à cette situation sans issue, elles prennent alors la décision de se saborder plutôt que de tomber dans les mains ennemies.

La relation de ces évènements tragiques a été découverte à la suite de recherches menées dans les archives corses, génoises et espagnoles.

Le port de Gênes au XVIème siècle
Le port de Gênes au XVIème siècle

L'épave

C’est à la suite d’une prospection géophysique menée par notre équipe entre 2005 et 2010 qu’ont été découvertes les épaves de la Mortella au moyen d’un SONAR à balayage latéral.

Elles ont été baptisées Mortella II et Mortella III du nom de la tour génoise qui garde l’entrée de la baie de Saint-Florent (Haute-Corse) et face à laquelle elles ont sombré. Mortella I est le nom d’un site archéologique d’ancien mouillage situé aux pieds de la tour.

Le navire est une nave, un grand navire de haut bord de commerce armé.  La construction est en chêne. Par chance, la structure de la coque a été parfaitement conservée par le sédiment qui l’a recouverte année après année. Il s’agit là de vestiges rarissimes, si l’on considère qu’aujourd’hui seules deux épaves méditerranéennes de cette période ont été découvertes et étudiées dans le monde. Le navire mesure près de 40 mètres de  longueur pour 10 mètres dans sa partie la plus large. Sa coque a été remarquablement conservée par le sédiment marin. Le mobilier est essentiellement composé par

  • l’artillerie et ses projectiles en pierre
  • la céramique
  • le verre
  • les éléments de gréement (cordages, poulies, etc.)

Le mobilier archéologique prélevé sur le site est conservé dans le musée de Bastia.

Une nave génoise au XVIème siècle (fresque du chateau de Bazan, 1570)
Une nave génoise au XVIème s.(fresque du chateau de Bazan, 1570)

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés seront principalement destinés à financer le volet conservation de l’épave :

Objectif minimum : 10.000 € qui nous permettront de financer

- Le recouvrement des structures de la charpente et du mobilier qui s’y trouve au moyen d’une couche de tissu géotextile. Une épaisse couche de sable et de graviers sera ensuite déversée et répartie sur les 600 m2 que compte le site. Cette protection assurera le caractère anaérobique du milieu (absence de lumière et d’oxygène) afin de limiter l'activité organique qui pourrait affecter les vestiges. Enfin, un grillage en polypropylène sera mis en place sur l’ensemble du site. Des tenseurs seront mis en place pour maintenir l'ensemble. Ce dispositif aura pour but de limiter tout risque d’érosion dans le temps et obtenir ainsi une pérennité maximum de l'épave dans le long terme

- La conservation préventive du mobilier prélevé qui sera traité dans le laboratoire de fouille sous le contrôle de l’entreprise spécialisée A-Corros. Il fera l’objet d’un traitement préventif ayant pour but essentiel sa déchloruration, puis sa stabilisation à l’air.

Si cet objectif est atteint un Palier 2 de 10.000 € permettra de financer

- Réalisation d’une couverture photogrammétrique (techniques d’imagerie 3D) de l’ensemble des vestiges. L’objectif est de générer un instrument de travail destiné à 

- compléter, parfaire, préciser et généraliser le relevé topographique des vestiges.

- approfondir une analyse/interprétation fine des vestiges en développant un programme d’observation des images 3D.

- L’étude dendroarchéologique de la charpente. Il s’agit de prélever des échantillons de bois pourvus d’aubier de façon à ce que l’étude des cellules du bois et des séquences des cernes de croissance permette d’aboutir à des conclusions sur son origine ainsi que sur sa chronologie (date d’abattage des arbres utilisés pour la construction de la charpente).


Défiscalisation des dons de donateurs français

Votre don peut être défiscalisé, (articles 200 et 238 bis du Code général des impôts). À la fin de la campagne, vous recevrez sur demande un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

- particulier, déduction de 66 % de votre don dans la limite de 20 % de votre revenu imposable ;

- entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires hors taxe de l’entreprise.

Qui sommes-nous ?

Le Centre d’Études en Archéologie Nautique –CEAN- est une association à but non lucratif spécialisée dans la recherche archéologique sous-marine. Il est animé par une équipe d’archéologues plongeurs qui, depuis sa création en 1999, se consacre à la recherche, l’étude et la préservation des épaves des navires de la période de la Renaissance.

Notre centre est membre du Laboratoire d’Histoire et d’Archéologie maritimes de l’Université de Paris-Sorbonne. Déclaré d’intérêt général depuis 2005, il est soutenu par le Ministère de la Culture et la Collectivité de Corse. Il est également lié par une convention à l’Université de Corse.

CEAN est implanté depuis 20 ans en Corse où il développe par ailleurs une formation aux techniques et méthodes de l’archéologie sous-marine ainsi que des ateliers pour les enfants.

Relevé des structures de l'épave de la Mortella III


Ils nous soutiennent / Presse

Ils en parlent dans la presse

Corse-Matin du 12 mai 2019
Corse-Matin du 12 mai 2019


Nos soutiens

Le projet d’étude, de mise en valeur et de protection des épaves de la Mortella est soutenu par

  • La collectivité de Corse
  • Le Ministère de la Culture
  • L'Europe et le programme Marie Sklodova Curie Actions - MSCA
  • L’Université de Corse Pasquale Paoli
  • Le Consejo Superior de Investigación Científica - CSIC (Espagne)
  • L’Université de Paris-Sorbonne
  • La ville de Saint-Florent
  • Le Muséum National d’Histoire Naturelle

Merci à tous nos donateurs ! 

Les épaves de la Mortella constituent un patrimoine exceptionnel. Ce patrimoine de l’humanité qui baigne dans les eaux corses éclaire notre passé maritime. Mais il est fragile et menacé.

C’est grâce à votre soutien que nous parviendrons à le protéger de la destruction et à le mettre en valeur !

Un grand merci à tous pour vos dons et votre générosité qui permettront de servir cette belle cause !

Comment soutenir ce projet?

Vous pouvez soutenir ce projet :

Dartagnans Campagne "Mortella III: sauvegardons notre patrimoine englouti" 15 rue de Milan 75009 PARIS

Continuez à nous suivre !

E-mail de contact: [email protected]
Liens réseaux sociaux: 
Page Facebook: https://www.facebook.com/archeologiesousmarine/
Groupe Facebook "Archéologie subaquatique et sous-marine": https://www.facebook.com/group...
Site internet: www.archeologiesousmarine.org

Blog Mortella III: https://peciomortella.wordpres...

Contreparties

Para 5€ ou mais
Permitir 1.7 € após a redução do imposto
4 contribuições
Nos remerciements
Para 10€ ou mais
Permitir 3.4 € após a redução do imposto
16 contribuições
Votre nom sur la liste des donateurs éditée sur notre blog et dans le rapport de fouille
Votre nom inscrit sur notre liste, un chaleureux remerciement de la part de toute notre équipe pour votre contribution et votre soutien à notre cause.
Para 25€ ou mais
Permitir 8.5 € após a redução do imposto
16 contribuições
Envoi du rapport de fouille et des articles publiés sur l'épave de la Mortella III
Ce rapport richement illustré vous permettra de connaître le détail des travaux archéologiques et des mesures de conservation entreprises sur le site. Les articles vous informeront sur l'histoire et l'archéologie des épaves de la Mortella.

+ contrepartie précédente.
Para 50€ ou mais
Permitir 17 € após a redução do imposto
10 contribuições
Invitation à la conférence de la journée du patrimoine et pot offert
Invitation VIP à la conférence que nous donnerons sur les résultats de nos travaux sur l'épave de la Mortella III à l'occasion de la journée du patrimoine, et pot offert à la suite de la conférence.

+ contreparties précédentes
Para 80€ ou mais
Permitir 27.2 € após a redução do imposto
2 contribuições
Poster de l'épave
Poster de l’épave d'une dimension de 50 x 70 cm

+ contreparties précédentes.
Para 130€ ou mais
Permitir 44.2 € após a redução do imposto
6 contribuições
Photomosaïque de l’épave sous forme d'affiche
Photomosaïque de l’épave sous forme d'une affiche de 70 x 70 cm.

+ contreparties précédentes.
Para 500€ ou mais
Permitir 170 € após a redução do imposto
2 contribuições
Un jour de fouille à bord du U Saleccia. Visite de l'épave et pique-nique
Participation à un jour de fouille sur notre bateau le U Saleccia en compagnie de notre équipe. Visite de l’épave au moyen d’images du site retransmises par un sous-marin télédirigé équipé de caméras (R.O.V). Pique-nique à bord.

+ contreparties précédentes
Contribuição voluntária
7 contribuições
 
Montante a critério do do doador