Chapelle des Pénitents de Treignac

Defiscalisation
Lectura
Palier 1
Palier 2
100%
67%
8.384€ Coleccionado de un lado a otro 5.000€
53 Contribuciones
1 día Restante
Patrocinar


Su donación está libre de impuestos. Haga clic en "Hacer una donación" para saber más.

Aidez nous à sauvegarder la Chapelle des Pénitents de Treignac
Art
Treignac
Exención de impuestos

La chapelle des penitents

Chapelle des Pénitents de Treignac place des Pénitents Treignac, monument classé monument historique depuis 1932

  • La confrérie des pénitents de Saint Jean Baptiste de Treignac a été fondée en 1637. Après un premier lieu de prière et de réunion situé au bourg des Eglises près de l’ancienne église Saint Martin, les pénitents obtiennent la permission de construire une église dans le faubourg de la Pradelle en dehors des remparts. Fondée par Messire Pierre de Pompadour, la chapelle fut construite à l’aide de souscriptions, entre 1646 et 1661 pour servir de lieu de culte et de salle de réunion. Pendant la Révolution, un club politique l’utilise pour ses réunions politiques et aujourd’hui, elle est aussi un lieu de rencontres culturelles et artistiques. 

Présentation du projet

 Le Maire de Treignac et l’équipe municipale en place depuis 2014 ont décidé de stopper les dégâts occasionnés par l’humidité présente dans la chapelle. Ces travaux permettront de programmer la restauration des tableaux présents, du retable et à plus long terme celle des objets de culte et de pouvoir les replacer ensuite dans la chapelle en toute sécurité. 

L'Annonciation et la Religieuse en prières identifiées 

comme les oeuvres nécessitant en priorité d'être restaurées.

 

Depuis plusieurs années les services du Ministère de la culture, la mairie, les associations de défense du patrimoine présentes à Treignac déplorent la détérioration des oeuvres d’art présentes dans la chapelle, qu’il s’agisse des tableaux ou des nombreux objets de culte entreposés sur la tribune qui servait de lieu de réunion aux Pénitents blancs.

Différents éléments du bâtiment ont été restaurés à la fin des années 70 en plusieurs étapes grâce à l’initiative du Conseil municipal en place à cette époque sous la mandature de M. Paul Pouloux (réfection de la tribune, des galeries latérales, de la voute de la nef, des vitraux, des murs intérieurs et de la charpente).

 Traces d'humidité visibles sur les murs intérieurs

Les travaux d’assèchement du bâtiment complèteront ces réfections et contribueront à renforcer son intérêt auprès des nombreux touristes et visiteurs de la cité de Treignac.

Vue intérieure de la Chapelle

À quoi servira la collecte ?

Montant à collecter

Compte tenu du montant total des travaux à engager, de la restauration des tableaux dont l’état se détériore, et dans l’attente du versement des subventions éventuelles provenant du département de la Corrèze, de la Région ou de l’Etat, la somme que nous souhaitons collecter s’élève à :

15 000 € correspondant au montant des travaux de traitement de l’humidité grâce à un système de type "Murtronic"

L’atteinte d’un premier palier de 5 000 € permettra dès cette année d’engager le processus de traitement de l’humidité, deux autres paliers représentant la même somme parachèveront les travaux et sécuriseront le retour des tableaux après leur restauration.

Si le montant de 15 000 € devait être dépassé, les sommes recueillies seraient également affectées intégralement à la restauration de la chapelle des pénitents (tableaux, objets de culte et retable).

Qui sommes-nous ?


La Ville de Treignac et la Vézère vues du vieux Pont

L'équipe municipale de Treignac https://mairietreignac.fr/ a décidé dès 2019 de traiter les dégâts occasionnés par l'humidité régnant dans la Chapelle en lançant un programme ambitieux de travaux de restauration.

Plusieurs associations, artisans ou entreprises de Treignac se mobilisent en faveur de ceprojet :

  • Office de tourisme Vézère Monédières Millesources
  • « les Amis de Treignac » qui oeuvrent à la préservation et la valorisation du patrimoine de Treignac et gèrent notamment le musée des arts et traditions populaires,
  • « les Fêtes corréziennes en musique » qui valorisent la Chapelle grâce à différents concerts et qui organisent notamment le 6 juillet 2019 un concert avec le baryton Jacques François Loiseleur des Longchamps dont la recette sera consacrée à la restauration du tableau « La religieuse en prières ».
  • « Treignac Projet » qui a permis l’organisation d’ un vide-dressing durant l’été 2018 organisé dans un ancien commerce du centre ville racheté par leurs soins et c’est environ 1300 € qui ont pu être collectés pour ce projet. Cette initiative sera reconduite durant l’été 2019.
  • La chocolaterie Borzeix-Besse labellisée entreprise du patrimoine vivant qui crée spécialement pour cette campagne une tablette de chocolat décorée de l'image de la Chapelle.
  • Hôtel Restaurant La Brasserie, labellisé Logis.

Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans
  • - en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "Mairie de Treignac", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Campagne "Aidez nous à sauvegarder la Chapelle des Pénitents de Treignac"
15 rue de Milan
75009 PARIS

DES DONS DÉFISCALISABLES

Donateur français :

Votre don est défiscalisable dès lors qu'il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

- Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

- Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise.

Ils nous soutiennent / Presse

La Montagne édition de Tulle 28 juin 2019 : http://www.lamontagne.fr/tulle-19000/actualites/pourquoi-la-chapelle-de-treignac-a-elle-aussi-besoin-de-vos-dons_13587383/

Monédières Journal inter paroissial des secteurs de Treignac, Le Lonzac, Chamberet

Département de la Corrèze 

La Mairie de Treignac, ses habitants et ses associations vous remercient pour le soutien que vous apportez à la préservation du patrimoine de leur cité !

[email protected] 

Mairie de Treignac

Page Facebook de la Ville de Treignac

Pour en savoir plus : Histoire de Treignac

C’est autour de l’actuelle « Fontaine Saint Méen » (rive droite de la Vézère) que les premiers habitants de Treignac se sont concentrés à l’époque gallo-romaine, fontaine qui à l’époque est une source sacrée. Au haut Moyen Âge, un véritable village s’est développé autour des églises Saint-Martin, Saint-Léobon et Saint-Jean, aujourd’hui disparues. 

Vers l’an 1000, un premier donjon se construit sur l’énorme piton rocheux, presque inaccessible, dans une boucle de la Vézère dénommée la presqu'île, situé en rive gauche de la Vézère. Autour de 1250 les Comborn, puissante famille féodale, qui détient la plupart du Bas Limousin, prend possession, de la forteresse de Treignac. C'est avec l’arrivée de ces seigneurs et la construction du vieux pont, que Treignac devient un carrefour commercial important, rapidement une ville fortifiée se construit en dehors des murs du château, dont il reste la porte Chabirande. 

Treignac est ville libre à la suite de trois chartes : 1205, 1284 et 1438. Ayant subi plusieurs mises à sac au moment des guerres seigneuriales et des guerres de religion lors du 16e siècle, la ville fut reconstruite à partir de la Renaissance.

À l'époque de la Révolution, suite à l’abandon par les seigneurs, le château est dans un premier temps investi (grenier à grain, prison,...) pour finalement être démantelé, la plupart de ses belles pierres de taille on été réemployées sur les bâtisses treignacoises, on en aperçoit encore sur les façades des maisons. 

Le centre historique de Treignac autour de la Halle

Au milieu du 19e siècle, le pont Finot (1824) et le pont Bargy (1840) permettent de désenclaver Treignac au moment de la révolution industrielle qui vide les campagnes. Au 20e siècle, des nouvelles rues sont ouvertes. Le 20 juillet 1904, la ligne de chemin de fer Seilhac - Treignac du Paris Orléans-Corrèze est inaugurée. Cette ligne est supprimée en 1970. Les années après guerre sont propices au développement économique et Treignac profite largement de la construction du barrage EDF à partir de 1948, notamment sur le plan économique et social avec l’arrivée de nombreux travailleurs étrangers et le développement de l’emploi et du commerce. C’est aussi le temps de la naissance du tourisme avec une attractivité et une réputation des auberges de la ville citée dès 1830, et également des sites recherchés de pêche et de chasse.

Riche de 9 monuments historiques classés, Treignac est depuis 2018 labellisée Petites Cités de Caractère® et sa plage s'est vue décerner pour la 7ème année consécutive la label Pavillon bleu. 

La cité de Treignac est située sur la voie de Rocamadour qui emprunte le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Enfin, après les éditions de 1959 et 2000, Treignac accueillera pour la troisième fois en 2022 les championnats du monde de canoë kayak.