Aidons le plus petit château de France

Lecture
35%
3 510€ Collectés sur 10 000€
Don contre don
26 Contributions
14 jours Restants
Reconstruire l'extérieur de l'échauguette du château inclus dans l'enceinte fortifiée XIII° siècle et ainsi redonner au village son homogénéité architecturale, église, château, maisons: une trilogie aux fondements de notre société occidentale.
Château
Saint Orens Pouy Petit

Le Château de Saint Orens

Le Château de Saint Orens est situé dans le village de Saint Orens Pouy Petit, à huit kilomètres de Condom, sous préfecture du Gers.

Le monument était en piteux état quand j'ai pu acquérir en 1980 la partie privée, le reste étant à la commune. Inclus dans l’enceinte fortifiée, il donnait accès à la courtine sur le haut des remparts qui fermaient la basse cour. On peut voir qu'elle  partait au niveau de la terrasse reconstruite. Il est probable qu'au XVI° quand le seigneur de Cassagnet a restauré l'ensemble du bâtiment et les pierres de cette fortification ont permis d'ajouter un quatrième étage sur la partie nord. On remarque dans l'angle une tour au nord ; une autre tour identique existait au sud.  Il nous reste la partie intérieure de cette échauguette.

Personne ne voulait s'occuper de cette ruine et la commune avait envisagé sa démolition. On peut encore voir sur des photos aériennes du village avec Google Earth le tracé d'une rue qui passait sur le bâtiment.

J'ai eu la chance à cette époque de connaître l'architecte des Beaux Arts qui travaillait sur un premier projet de sauvetage de l'abbaye de Flaran, dans le Gers. Il m'a expliqué ce qu'il fallait faire pour tenter de sauver l'édifice: tout sortir, échafauder intérieur et extérieur, et faire une ceinture avec un chaînage à mi-hauteur. J'ai entrepris ce chantier, seul. Cela m'a pris plusieurs années pour arriver au résultat visible, aujourd'hui, de la place du château (ma photo du 26 Juillet 2014 ci-dessus).

Présentation

Il n'est pas possible d'y vivre en hiver, les courants d'air sont trop importants.

Il faudrait pouvoir refaire la partie extérieure de l’échauguette.

Je n'ai plus la force ni les moyens de le faire seul.


À quoi servira la collecte ?

Objectif minimum: 10 000 €, qui nous permettront de financer le début des travaux, bâtir la base en pierre ainsi qu'installer la mise en place du chantier; préparer la taille des pierres qui serviront d'assise aux murs 

Si cet objectif est atteint : - Palier 2: 15 000 €, qui nous assureront le  financement de la reconstruction des murs de la tour.

photo guy capdeville . Pour ma part, j'ai choisi de sauver ce morceau de château du XIII° siécle et maintenant de rebâtir son ÈCHAUGUETTE, dont on voit bien l'emplacement par cette cicatrice sur la façade sud du bâtiment.

Les fissures sur la façade ouest marquent l'emplacement de la partie extérieure de l'échauguette.

Je suis retraité, ancien photographe de presse et ce village représente l'espoir d'une renaissance dans un monde à l'avenir incertain.

L'Office du Tourisme de Condom a édité un nouveau livret sur le village; il est question du Château Renaissance dont la mairie est propriétaire , "la partie Sud est privée" mais son histoire n'est pas mentionnée.

Aujourd'hui de nombreux visiteurs viennent admirer le village et son château et m'encouragent pour continuer

NOTRE PATRIMOINE OFFICIEL

Presse

Saint-Orens-Pouy-Petit. Gers : une cagnotte pour sauver le "plus petit château de France"


Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans
  • - en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "Guy Capdeville", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans 

La Tour à échauguette du Château de Saint Orens  

15 rue de Milan 

75009 PARIS

Merci à tous nos donateurs ! 

Sans votre aide et l’intérêt que vous avez manifesté pour la reconstruction de la tour en surplomb du château de Saint Orens Pouy Petit, je ne peux rien faire car je n'ai plus la force ni les moyens d'agir seul comme autrefois.

Plus qu'un remerciement je tiens à vous exprimer toute ma gratitude pour avoir contribué à redonner à ce village déjà vieux de plusieurs siècles une nouvelle existence pour un troisième millénaire qui sera un témoin immuable et authentique de notre art de vivre en Gascogne sur les terres de l'Armagnac.

CONTINUEZ À NOUS SUIVRE !

E-mail de contact: [email protected]
Liens réseaux sociaux : facebook twitter linkedin
Site internet: photos-non-retouchees.over-blog.com