Et si on adoptait la Mothe-Chandeniers