Il faut sauver l'église d'Auzas

36%
2 210€ Collectés sur 6 000€
Don contre don
24 Contributions de 3 pays
17 jours Restants
Au cours des 5 dernières années, 20 églises délabrées ont été détruites en France. Aidez-nous à sauver celle d’Auzas. Nous avons un projet de réfection pour la sauver, lui conserver sa vocation cultuelle et lui donner un rôle culturel majeur.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, Dartagnans lance une initiative européenne et solidaire ayant pour but de mettre en avant le patrimoine européen, qu’il soit monumental, matériel ou immatériel, par la mise en place d’appels aux dons.

L'Église d'AUzas

Dans les petites Pyrénées, au cœur du pays Commingeois, entre Toulouse et Saint Gaudens, l’église d’Auzas se dresse au bas du village.


Le village, détruit lors des invasions mauresques, a été reconstruit en grande partie avec des pierres de l’abbaye cistercienne de Bonnefont, créée en 1136, fille de l’abbaye de Citeaux et une des grandes abbayes d’Occitanie jusqu’à la Révolution.

L’église primitive du village dont la consécration est signalée dans les registres paroissiaux à la date du 5 décembre 1745 a été détruite. L’abbé SARRAUTE qui s’était exilé en Espagne à la révolution, voulut donner à la nouvelle église ce cachet d’architecture qu’il avait admiré dans les cathédrales de la vieille Castille. C’est pourquoi il fit élever des arceaux en pierre de taille de 80 centimètres de largeur. Mais dans la clé de voûte, il fut obligé de faire mettre du plâtre pour remplir et combler les interstices et les écartements des pierres qui, par leur poids, avaient déséquilibré les murs extérieurs .

Les cintres eux-mêmes furent maintenus en place pendant dix ans. Et ce ne fut qu’avec crainte  qu’ils furent enlevés, étant donné que sur ces arceaux, reposait la toiture, sans entrant ni liaison avec les murailles extérieures. Plus tard et malgré ces défauts, un de ces successeurs, l’Abbé LORT dépensa une quinzaine de milliers de francs (soit près de 60 000 €) en décors pour les sanctuaires et les quatre chapelles.

Après la mort de l'abbé LORT, le nouveau prêtre voulut assurer la solidité de l’édifice et préserver la sécurité de la population en reconstruisant l’église depuis les fondements qui laissaient trop à désirer. 

Ses seuls moyens furent le dévouement de toute la population et la générosité de certaines familles aisées et chrétiennes qui se firent un honneur de porter la pierre, le sable, le bois et la chaux. Parmi les plus généreuses, citons les familles LACOMBE et SAINT-BLANCAT.

Les Évêques de Comminges, quand ils passaient par Auzas pour regagner leur maison de campagne à Alan (in campo Alano), daignaient s’arrêter chez un Chevalier de Malte, Monsieur SARRAUTE, dans une maison voisine de l’église où se trouvait l’appartement appelé la Chambre de l’Évêque. 

L’église actuelle, dédiée à Saint Felix, a été consacrée en 1902.



Un maître autel en marbre des Pyrénées est admirablement sculpté et est organisé selon trois niveaux.

  • Le premier niveau comprend le tabernacle encadré par six statues et surmonté par un décor architectural néoclassique. 
  • Le deuxième niveau correspond à la table d’autel.
  • Le niveau inférieur est plus étroit avec un ensemble de 5 statues, quatre femmes encadrant le Christ de dimension plus importante au centre. Toutes les statues sont dans des niches avec un arc à voussures cordées supportées par des colonnes à chapiteaux corinthiens.

L’autel et le maître autel sont en surélévation par rapport au niveau de la nef et reposent sur un sol en carreaux de plâtre et en mosaïque. On y accède par deux marches en pierre qui font toute la largeur de la nef.

Sur les quatre chapelles latérales, une est dédiée à Saint Felix. Une statue du Saint y figure, sur un autel richement sculpté et un reliquaire, malheureusement vide, est enchâssé dans la statue.

Une autre chapelle, avec un autel orné des statues de Saint Blaise et Saint Roch abrite le confessionnal qui, curieusement, est orné d’ancres de marine :

Une troisième chapelle est consacrée à la vierge Marie et la dernière à Saint Joseph.

Cette dernière chapelle est fortement dégradée du fait d’infiltrations provenant de la toiture et du salpêtre qui se sont formés au fil des ans. Une partie de la voûte, en stuc, s’est détachée et le salpêtre envahit les pieds de piliers ainsi que la totalité de la chaire (située dans la nef, à côté de cette chapelle) totalement en pierre, y compris son escalier.

Les proportions de la nef sont imposantes pour un si petit village (197 habitants au dernier recensement). 

Cette église a, entre autres, la particularité d’avoir gardé un grand nombre de statues polychromes, dont celles de Jeanne d’Arc, Sainte Philomène etc. (alors que l’Église, au moment de sa séparation d’avec l’État, avait enlevé la plupart des statues des lieux de culte) et d’avoir, au-dessus de la grande porte d’entrée, un vitrail représentant le pape Léon XIII, vicaire de Rome au moment de la consécration de l’église.

La sacristie, qui se trouve dans le prolongement de la nef, derrière le maître autel, abrite, entre autres, un superbe chasublier en bois qui a besoin d’être restauré.

Toutes les ouvertures sont composées de vitraux.

Présentation du projet

L’église, non désacralisée, ne sert que très occasionnellement et se dégrade rapidement. Le sol de la nef, en lattes de bois, est rongé à plusieurs endroits par l’humidité ; des racines se sont infiltrées dans les murs et ont fortement abimé la partie gauche du cœur ; les gouttières, bouchées par la végétation et les déjections d’oiseaux, ont occasionné des infiltrations et l’apparition de salpêtre ; de nombreux objets, présents dans la sacristie, ont commencé à se détériorer.

L’escalier pour accéder au clocher est envahi de plusieurs centimètres de déjections d’oiseaux.

Le réseau électrique est complètement obsolète.

L’APPAA (Association pour la Préservation du Patrimoine Architectural d’Auzas), créée en 2018 a décidé, en accord avec la municipalité, de sauver ce bâtiment, patrimoine communal d’importance et de le rendre à sa destination initiale tout en permettant l’organisation de concerts (le dernier ayant eu lieu en 1994). Il serait également envisageable d’inscrire cette église, dont l’acoustique est excellente, au festival du Comminges qui organise des concerts de musique classique tous les ans ainsi qu’au festival de la Haute Garonne « 31 Notes d’été ».

Pour ce faire, et en coopération avec la municipalité, un programme de réhabilitation est en cours. Une étude du CAUE a été réalisée fin 2019. Son chargé de mission a relevé des problèmes importants de remontées capillaires et a fait des préconisations d’intervention. 

La commune souhaite mandater un architecte du patrimoine pour faire une étude et un plan d’action qui sera présenté au Conseil Départemental, au Conseil Régional et à d’autres institutions étatiques ou privées pour obtenir les financements nécessaires à la réalisation de la réhabilitation.

Quelles actions ont déjà été menées ?

En mai 2019 l’église a été nettoyée par les membres de l’association et ouverte au public lors de la brocante d’Auzas. Au cours de la journée plus de 50 personnes ont visité le bâtiment et exprimé leur intérêt pour le projet. 

En juillet 2019, lors de la fête du village, une messe a été célébrée dans l’église qui, pour l’occasion avait été à nouveau nettoyée, les nappes d’autel lavées, repassées et amidonnées, les vases remplis de fleurs ; la congrégation était ravie.

Une vitrine a été fixée et on peut y voir des objets remarquables, dont un missel romain de 1884, trouvés dans la sacristie, exposés avec des notices explicatives ; 

Quelle est l'urgence ?

L'urgence, dans un premier temps, est de faire faire un audit précis des travaux nécessaires ainsi que des devis pour ces travaux (remontées capillaires, salpêtre, stuc abimé, réseau électrique, etc…) et donc pour cela mandater un architecte du patrimoine et solliciter des entreprises dans le cadre d’un marché public.


À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra de financer l’étude de l’architecte du patrimoine afin de préparer un dossier complet de réhabilitation qui sera envoyé aux autorités compétentes afin d’obtenir les financements nécessaires. 

Nous estimons que la prestation de l’architecte se montera globalement à entre 10 000 € et 12 000 €.

Dans un premier temps un palier de 6 000 € permettrait de sélectionner l’architecte et de faire un état des lieux détaillé.

Si cet objectif est atteint, un second palier de 6 000 € permettra de sélectionner sur appels d'offres et avec l'aide de l'architecte, les différents prestataires, puis de monter les dossiers de demandes de financement.

Il est à noter que le département et la région sont d'ores et déjà derrière le projet envisagé mais demandent un dossier structuré pour débloquer les fonds nécessaires à la réalisation de travaux. 

En cas de manque de financement, nous ferons de nouveau appel au financement participatif. 

Qui sommes-nous ?

L’APPAA, créée en 2018 a déjà plusieurs réalisations à son actif sur le territoire de la commune d'Auzas :

-     1°  La pompe à chaîne à godets, située au bas du village a été entièrement restaurée et fonctionne à nouveau après 60 ans d’inaction. 

-   2°  Le lavoir est en cours de restauration après une vingtaine d’années de négligence. Pose d’un drain pour éviter la stagnation des eaux de pluie et réouverture du canal d’écoulement du bassin inférieur. Les bassins seront réimperméabilisés et le lavoir remis en eau.

-     3°  L'abreuvoir, parallèle au cours d'eau et qui avait disparu sous les glissements de terre et de rochers a été nettoyé et dégagé. 



Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans
  • - pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "APPAA", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Campagne Eglise d'AUZAS
15 rue de Milan
75009 PARIS

Ils nous soutiennent / Presse

La Région Occitanie, le Conseil Départemental de la Haute Garonne, la commune d'Auzas :   

    

  


Merci à tous nos donateurs ! Continuez à nous suivre !

Nous remercions tous les généreux donateurs qui auront à coeur de suivre ce projet dans l'intérêt du patrimoine architectural de notre superbe région en facilitant la diversité culturelle.

Contreparties

Pour 10€ ou plus
7 contributions
Donateur
Visite guidée du chantier de restauration.
Pour 20€ ou plus
3 contributions
Donateur
Visite guidée du chantier de restauration et affiche du concert inaugural (remise le jour du concert ou envoyée).
Pour 50€ ou plus
6 contributions
Donateur
Visite guidée du chantier de restauration, affiche du concert inaugural (remise le jour du concert ou envoyée) et T-shirt d'Auzas (remis sur place le jour de la visite guidée).
Pour 100€ ou plus
5 contributions
Donateur
Visite guidée du chantier de restauration, affiche du concert inaugural (remise le jour du concert ou envoyée) et T-shirt d'Auzas (remis sur place le jour de la visite guidée) et invitation au barbecue du tournoi de pétanque du village.
Pour 200€ ou plus
0 contribution
Entreprises
Tarifs préférentiels réservés aux comités d'entreprises pour les concerts donnés dans l'église dans le cadre des festivals régionaux.
Pour 200€ ou plus
0 contribution
Donateur
Visite guidée du chantier de restauration, affiche du concert inaugural (remise le jour du concert ou envoyée) et T-shirt d'Auzas (remis sur place le jour de la visite guidée) et invitation au barbecue du tournoi de pétanque du village. Place(s) privilégiée(s) lors du premier concert dans la limite de deux par donateur.
Pour 500€ ou plus
0 contribution
Entreprises
Tarifs préférentiels réservés aux comités d'entreprises pour les concerts donnés dans l'église dans le cadre des festivals régionaux. Nom et logo de l'entreprise sur les programmes des concerts donnés à l'église d'Auzas.
Contribution libre
3 contributions
 
Montant à discrétion du donateur