Mystère du bas-relief d'Antelami

Financé
100%
1 020€ Collectés sur 1 020€
11 Contributeurs
Terminé
LE BAS-RELIEF DE LA DEPOSITION DU CHRIST D'ANTELAMI DE SAINT-GERMAIN EN LAYE EST-IL UN ORIGINAL DE 1178 ?
Patrimoine
Saint-Germain en Laye
Défiscalisation

À propos du projet

PERÇONS LE MYSTERE DU BAS-RELIEF DE LA DEPOSITION DU CHRIST

Saint-Germain-en-Laye, charmante petite ville à l’ouest de Paris, fut le siège de la couronne de France entre le XVe et le XVIIe. En atteste son château où vécurent François Ier, Louis XIII et Louis XIV entre autres.

Son église paroissiale, placée sous le patronage de Saint Germain, évêque de Paris au VIème siècle, face au château, abrite aujourd’hui la copie (ou l’original ?) d’un bas-relief, chef-d’œuvre du Moyen Âge, peut-être antérieur à la construction de la Sainte Chapelle ou datant du début de la construction de Notre Dame de Paris.

         

Peu de gens connaissent le nom de Benedetto Antelami. Il fut pourtant un véritable génie de la sculpture et de l'architecture médiévales, et surtout l’auteur du chef-d’œuvre original qui repose dans la cathédrale de Parme.

Personne ne sait comment cette copie, que certains prétendraient même être mieux réussie que l’original, est arrivée en France et à Saint-Germain en Laye. Ni l’objet lui-même ni la documentation et les informations récoltées à ce jour n’ont été en mesure de percer le mystère du bas-relief de la Déposition de Croix de Saint-Germain-en-Laye.

© Photo : Xavier Guenez

QUI SOMMES-NOUS ?

L’ADV (Association Diocésaine de Versailles), ACF (Arts, Cultures et Foi) de Saint-Germain en Laye, présidée par le Père Thierry, curé de la paroisse, et FAI France,  présidée par M. Romano Ferrari, association française liée au FAI (Fondo Ambiente Italiano), se sont mobilisés pour éclaircir ce mystère.

L’ADV est une association cultuelle au regard du droit civil qui a pour but de subvenir aux frais et à l’entretien du culte catholique sous l’autorité de l’évêque. Le fonctionnement de cette association est organisé par les statuts publiés au journal officiel du 22 mai 1924 et concerne l’ensemble des paroisses situées dans le département des Yvelines.

ACF (Arts, Cultures et Foi) Saint-Germain en Laye a pour objet d’organiser toutes activités relevant des arts et des cultures en harmonie avec les temps liturgiques, les objectifs pastoraux et l’actualité de la vie de l’Eglise, avec le souci de développer la Foi des paroissiens et de faire rayonner notre paroisse, dans le domaine du Patrimoine.

FAI France, association française affiliée au FAI (Fondo Ambiente Italiano) est destinée à diffuser et promouvoir en France l’extraordinaire patrimoine culturel et artistique italien, tout en contribuant à sa protection et sa conservation.

© Photo : Xavier Guenez

BUT DE LA CAMPAGNE

Le bandeau, sous la frise, porte une inscription, en latin , que l’on peut traduire par:      « l’an 1178, un sculpteur se révéla le deuxième mois, ce sculpteur fut Benedictus dit d’Antelamo ».

La première question à se poser est de déterminer l’origine et la date de ce bas-relief : copie d’un faussaire du XIXème siècle ?, copie plus ancienne (XIVème ou XVème siècle) ?, original de Benedetto Antelami datant du XIIème siècle ?, œuvre d’un de ses élèves ?

Selon les spécialistes d'Antelami et de la sculpture romane, compte tenu du rendu des deux oeuvres, ce bas-relief ne peut avoir été réalisé que sur place à Parme, avec l'autre sculpture en modèle visuel.

Par quelles voies et pour quelles raisons, ce marbre de plus d’une tonne a-t-il été transporté de Parme à Saint-Germain en Laye?

 Comment s’est-il retrouvé, au début du XXème siècle, dans le fond de l’atelier d’un marbrier saint-germanois, dont la famille en fit l'offrit, en 1994, au Père Thomas, curé de l'époque ?

© Photo : Xavier Guenez

À quoi servira la collecte ?

Pour comprendre tous ces mystères et déterminer la valeur historique et patrimoniale de ce bas-relief, il convient, dans un premier temps de regrouper les observations préliminaires et d’effectuer une première phase d’analyses visant à déterminer s’il existe des évidences d’une ancienneté de l’objet (altération superficielle naturelle de la surface sculptée, éventuelles traces de peinture mettant en évidence l’utilisation de pigments de peinture anciens, traces d’outils indiquant l’utilisation d’outils de taille anciens…), ou au contraire des indications d’une « modernité » de la sculpture (coût de cette phase par un laboratoire spécialisé en objets d'art : environ 2000€)

Si cette première étape s’avère positive, le laboratoire pourra procéder dans un second temps à l’étude plus approfondie du matériau et de son altération éventuelle à partir d’une analyse pétrographique d’un prélèvement dans la masse. (coût de cette deuxième étude par Microscope Electronique à Balayage et spectrométrie X : environ 3000€)

Cette analyse peut permettre d’identifier l’origine du marbre mais dans certains cas s’avérer insuffisante ou imprécise.

Il serait alors nécessaire d’approfondir les recherches, en effectuant une analyse isotopique du marbre, c'est-à-dire en dosant les isotopes stables du carbone et de l'oxygène (rapport isotopique C13/C12 et O18/O16 comparé à la référence standard PDB, constituant la signature propre à chaque marbre)                                              (coût de cette troisième phase : environ 6000€)

© Photo : Xavier Guenez

Si la collecte est dépassée...?

S’il s’avère que nous sommes en présence d’un bas-relief du XIIème siècle, il conviendra de le mettre en valeur (éclairage, protection, etc.) et d’effectuer les recherches historiques nécessaires pour dissiper ce mystère.

Au delà, d’autres œuvres historiques anciennes et classées de l’église de Saint-Germain en Laye (chaire offerte par Louis XIV, Notre-Dame du Bon Retour, tombeau du roi Jacques II Stuart, Crucifix offert par Pie VII, etc.) pourront également être mises en valeur (avec mise à jour de la signalétique intérieure de l’église et de ses trésors). 

© Photo : Xavier Guenez

Des dons défiscalisables

Votre don est défiscalisable, car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise.

Il est possible de soutenir le projet "Mystère du bas-relief d'Antelami" :

- par un don en ligne sur cette page, après inscription puis connexion sur www.dartagnans.fr 

- en envoyant un chèque (à l'ordre de FAI France) à l'adresse suivante : 

Dartagnans 

Projet "Mystère du bas-relief d'Antelami"

14 rue Crespin du Gast 

75011 Paris


Nous remercions vivement tous ceux qui participeront à cette opération ou qui nous apporteront un encouragement et un témoignage de leur intérêt à cette initiative. 

Rejoignez-nous sur :antelami78100(at)gmail.com

 


MERCI A NOS SOUTIENS

Monseigneur Eric Aumonier (Evêque de Versailles) :

- “Témoin du patrimoine religieux de Saint-Germain en Laye, il nous semble important d’en savoir plus sur cette émouvante Déposition de Croix, peut-être du 12ème siècle“

Monsieur Emmanuel Lamy (Maire de Saint-Germain en Laye) 

Monsieur Pierre Morange (Député de Saint-Germain en Laye) : 

- “Particulièrement attaché au patrimoine qui se trouve dans ma circonscription, comme à l'ensemble de celui de notre pays, c'est avec un grand plaisir que je soutiens cette démarche...“

Monsieur Alain Gournac (Sénateur de Saint-Germain en Laye)

-“Je suis non seulement attaché à la défense de notre patrimoine, bien entendu, mais également fort intéressé, voire intrigué, par l’importance que joue la profondeur du temps dans notre rapport à l’art...Le mouvement d’ensemble de cette déposition est magnifique ; chaque détail, émouvant par la façon dont son écriture échappe au réalisme“

La presse en parle

- Saint-Germain Magazine n°8 - avril 2017pour lire l'article, cliquez ici

- Parisien: pour lire l'article, cliquez ici

- Courrier des Yvelinespour lire l'article, cliquez ici

- Gazzetta di Parma: 


- Dominicales: pour lire l'article, cliquez ici

- Amis du Vieux Saint-Germain: voir bulletin n°11. 

- Clocher News (n°3) : pour lire l'article, cliquez ici

http://altritaliani.net/

- Yvelines Première: pour visionner le reportage, cliquez ici

- Parisien.TV: pour visionner le reportage, cliquez ici

- R.A.I 3: passage à l’émission de RAI 3 / rubrica "persone" de Romano Ferrari du 30 avril 2017. Pour visionner le reportage, cliquez ici

- France Catholique : article paru dans l'édition du 19 mai 2017. Pour lire l'article complet, cliquez ici



-----------------------------------------------------------

ENGLISH


LET'S UNRAVEL THE MYSTERY OF THE "DEPOSITION FROM THE CROSS" 

OF SAINT GERMAIN

Saint-Germain-en-Laye, a charming little town west of Paris, was the seat of the crown of France between the 15th and the 17th centuries. This is witnessed by its castle, where, among others, lived Francis I, Louis XIII and Louis XIV. 

Its parish church, facing the castle, today houses the copy (or the original?) of a sculpture, a masterpiece of the Middle Ages, perhaps anterior to the construction of the Sainte Chapelle or dating from the beginning of the construction of Notre Dame de Paris.

Few people know the name of Benedetto Antelami. He was, however, a true genius of medieval sculpture and architecture and the author of the original masterpiece resting in the Cathedral of Parma.

No one knows how this copy, which some consider better achieved than the original, arrived in France and in Saint-Germain-en-Laye. Neither the object itself nor the documentation and information gathered to date have been able to unravel the mystery.

 -----------------------------------------------------------

ITALIANO

SVELIAMO IL MISTERO DELLA "DEPOSIZIONE DALLA CROCE" DI SAINT GERMAIN

Saint-Germain-en-Laye, affascinante cittadina all'ovest di Parigi, è stata la sede del trono di Francia tra il XV e XVII secolo. Lo testimonia il suo castello, dove vissero, tra gli altri, Francesco I, Luigi XIII e Luigi XIV.  

La sua chiesa parrocchiale, di fronte al castello, oggi ospita una copia (o l'originale?) di una scultura, un capolavoro del Medioevo, forse anteriore alla costruzione della Sainte Chapelle o contemporanea all'inizio della costruzione di Notre Dame de Paris.

Poche persone conoscono il nome di Benedetto Antelami. Eppure fu un genio dell'architettura e della scultura medievale, l'autore del capolavoro originale che si trova nel duomo di Parma.

Nessuno sa come questa copia, che alcuni considerano riuscita meglio dell' originale, sia arrivata in Francia e a Saint-Germain en Laye. Né la scultura stessa, né la documentazione e le informazioni raccolte fino ad oggi sono state in grado di svelare il mistero della Deposizione dalla Croce di Saint-Germain-en-Laye.

  -----------------------------------------------------------

DEUTSCH


ENTDECKEN WIR DAS GEHEIMNIS DES BASRELIEFS CHRISTI KREUZABNAHME 

St Germain en Laye, ein Iiebliches im Westen Paris Iiegendes Städtchen, war zwischen dem 15. Und 17. Jahrhundert der Sitz der französischen Krone.

Ein Zeugnis dafür ist das Schloss, wo François 1., Louis 13., und Louis 14. Lebten. 

Seine Kirche die unter dem Schutz von Sankt Germain, einem Pariser Bischof des 4. Jahrhunderts steht, dem Schloss gegenüber, enthalt heute die Kopie (oder das Original eines Basreliefs) eines mittelalterlichen Meisterwerks, das vielleicht vor dem Bau der Sainte Chapelle oder am Anfang des Baus von Notre Dame de Paris herstammt. 

Wenige Leute kennen den Namen von Benedetto Antelami - Er war doch ein echtes Genie in der Bildhauerkunst und der mittelalterlichen Architektur - und vor allem der Bildhauer des originalen Meisterwerkes, das in dem Dom in Parma liegt. 

Niemand weiss, wie diese Kopie, die, wie einige behaupten, sogar schöner wäre als das Original, in St Germain en Laye angekommen ist. 

Weder die Skulptur, noch die Dokumente, die wir bis heute geerntet haben, können das Geheimnis des Basreliefs Christi Kreuzabnahme erklären.


Contreparties

Pour 5€ ou plus
Soit 1.7€ après réduction fiscale
0 contributeur
Remerciement
Inscription dans la liste officielle des donateurs
Pour 20€ ou plus
Soit 6.8€ après réduction fiscale
2 contributeurs
Photo de l'oeuvre
Photo de l’œuvre dédicacée par le Père Thierry, curé,
Pour 50€ ou plus
Soit 17€ après réduction fiscale
3 contributeurs
Visite privée
Visite privée de l’église Saint-Germain pour les donateurs, guidée par le général Jean-Claude Pelletier
+ contrepartie précédente.
Pour les personnes éloignées, une autre contrepartie pourra être envisagée !
Pour 100€ ou plus
Soit 34€ après réduction fiscale
3 contributeurs
Livre de M. Ferrari
Livre de M. Romano Ferrari(« La déposition maudite »), roman historique autour de ce bas-relief d’Antelami , dédicacé par l’auteur
+ contreparties précédentes.
Pour 200€ ou plus
Soit 68€ après réduction fiscale
0 contributeur
Carte de membre FAI
Carte de membre de la FAI (accès libre ou avec importante réduction dans de nombreux théâtres, musées, palais, concerts, expositions en Italie, Angleterre, France, Australie, etc.)
+ contreparties précédentes.
Pour 400€ ou plus
Soit 136€ après réduction fiscale
1 contributeur
Invitation à un concert
Invitation pour deux personnes à un concert organisé par ACF à l’église
+ contreparties précédentes
.Pour les personnes éloignées, une autre contrepartie pourra être envisagée !
Pour 700€ ou plus
Soit 238€ après réduction fiscale
0 contributeur
Invitation à deux concerts
Invitation pour deux personnes à deux concerts organisés par ACF à l’église
+ contreparties précédentes
Pour les personnes éloignées, une autre contrepartie pourra être envisagée!
Pour 1 000€ ou plus
Soit 340€ après réduction fiscale
0 contributeur
Pack entreprise : Invitation pour 10 personnes
Invitation pour 10 personnes au concert annuel du Cœur Saint-Germain à l’église Saint-Germain avec accueil personnalisé et places réservées aux premiers rangs
+ contreparties précédentes, dont 2 cartes de membre de FAI.
Pour les personnes éloignées, une autre contrepartie pourra être envisagée!