redécouvrons le site préhistorique d'Alò Bisujè

Lecture
51%
2 560€ Collectés sur 5 000€
Don contre don
15 Contributions de 2 pays
21 jours Restants
Participez avec nous à la mise en valeur du site préhistorique d’Alò Bisujè, l'un des plus importants villages fortifiés de l'Âge du bronze en Corse.

SITE PRÉHISTORIQUE D'ALÒ BISUJÈ

Nous souhaiterions sauvegarder l'ensemble du village en restaurant les structures existantes et en dégageant celles cachées dans la végétation.


Le site se trouve en Corse du Sud sur la commune de Bilia, près de Sartène.


Situé sur un éperon rocheux dominant la vallée de Conca, le site (u casteddu) était, durant le 2ème millénaire avant J.-C., un endroit stratégique. C'est ici qu'une importante population de pasteurs, éleveurs et artisans a vécu nous laissant comme vestiges deux tours, des fonds de cabanes, des menhirs et de nombreux signes de leur présence. A noter que la tour principale possède un agencement unique et étrange en forme de svastika.

On s'est aperçu aussi que le village a été réoccupé au Moyen Age par une communauté Génoise.






Présentation du projet

Passionnés par l'histoire de notre île, nous aimerions faire découvrir au plus grand nombre la vie en Corse à l'Âge du bronze.


Après plusieurs années de travail à deux, une petite partie du site a déjà été dégagée permettant l'ouverture cette année à nos premiers visiteurs.

Notre but étant de parvenir à dégager l'ensemble des structures pour avoir une vision globale de ce que pouvait être un village de l'Âge du bronze.

En plus du défrichage du site où tant de choses restent à découvrir, il nous faudrait restaurer des structures et enrichir les informations déjà présentent avec la création de visuel pour que les visiteurs puissent s’immerger dans le passé.

Un relevé topographie par un drone LIDAR est indispensable pour redécouvrir l'ensemble des lieux.

Un parcours botanique sur la flore du maquis corse viendra enrichir le sentier le temps de la balade pour accéder au casteddu.



À quoi servira la collecte ?

 
Objectif minimum: 5 000 €, qui nous permettront de financer une partie du défrichage pour permettre l’accès aux grottes aménagées  et aux cabanes et enclos en contrebas du casteddu.

Si cet objectif est atteint :
- Palier 2: 10 000 €, qui nous permettront de financer la restauration d'une partie des structures existantes et surtout de faire venir un drone avec technologie LIDAR pour découvrir le site dans son ensemble .
- Palier 3: 15 000 €, qui nous permettront d'améliorer l'accueil du public, la création d'un parcours botanique sur le sentier, d'une table d'orientation, des visuels architecturaux des structures de l'époque, ainsi que des audioguides.


Qui sommes-nous ?

Nous sommes un couple passionné d'histoire qui a décidé d'avoir pour projet de vie de faire découvrir une partie du patrimoine archéologique insulaire.

Tout notre temps libre depuis plusieurs années est consacré à ce projet, ce qui demande beaucoup d'investissement personnel et financier.


Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire (à partir du 1000 €) après inscription sur le site Dartagnans
  • - pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "Saveria Sampieri", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Campagne Site préhistorique d'Alò Bisujè
15 rue de Milan
75009 PARIS

Ils nous soutiennent / Presse


Commune de Bilia

Commune de Grossa 

Commune de Sartène 


https://www.corsematin.com/art...



Merci à tous nos donateurs ! Continuez à nous suivre !

Nous vous remercions pour l'intérêt (pré) historique que vous portez à notre projet.Cela vaut vraiment la peine de se battre pour relever ces vieilles pierres, témoins muets de la vie des hommes d'autrefois.   

 N'hésitez par à nous contacter, et à venir nous rendre visite. 


[email protected]

https://www.facebook.com/Site-...


Image principale extraite de l'article de Corse Matin