Rénovation du musée des Troupes de marine

Defiscalisation
59%
5 988€ Collectés sur 10 000€
Don contre don
42 Contributions de 5 pays
26 jours Restants
Contribuer


Votre don est défiscalisable. Cliquez sur "Faire un don" pour en savoir plus.

Aujourd’hui dépassé par les nouvelles normes muséales, devenu trop étroit pour accueillir l’ensemble de ses collections en réserve et privé de l’historique des engagements récents, le musée des Troupes de marine doit impérativement être repensé.
Musée
Fréjus
Défiscalisation

J’aide le patrimoine est une initiative solidaire ayant pour but de mettre en avant le patrimoine, qu’il soit monumental, matériel ou immatériel, par la mise en place d’appels aux dons.


Le musée des troupes de marine

Conservatoire de riches collections, le musée des Troupes de marine est à la fois un lieu de mémoire et de commémoration ; un musée d’histoire, de sciences et de techniques, d’arts et de traditions militaires ; et un pôle d’activités culturelles (expositions, conférences), de partage et d’aventures humaines. Au gré de ses 800 m² de surface d’exposition, le musée retrace l’Histoire des Troupes de marine. Il présente leurs différentes spécialités, la spécificité de leurs théâtres d’engagement et leurs grandes figures militaires. Le musée accueille plus de 16 000 visiteurs par an, et expose environ 4 500 objets (sur une collection de 20 000 objets conservés dans les réserves).

Vitrine tournée vers le monde civil, le musée entretient des liens privilégiés avec l’Education Nationale par le biais de projets pédagogiques pluridisciplinaires, d’actions d’éducation à la citoyenneté et d’accompagnement de visites des lieux de mémoire par les jeunes publics.

C’est aussi un lieu de méditation, de commémoration et de souvenir, avec sa crypte rendant hommage aux quelque 400 000 soldats des Troupes de marine et des troupes coloniales qui sont « morts pour la France » depuis quatre siècles. La présence de l’urne contenant les restes des soldats de Bazeilles (fait d’arme héroïque qui a eu lieu dans ce village des Ardennes en 1870) rappelle chaque soldat des Troupes de marine d’aujourd’hui au devoir de mémoire et à la nécessité d’entretenir la fraternité d’armes.

Héritier du musée des traditions des troupes coloniales officiellement ouvert en 1949 à l’Ecole militaire avant d’être transféré à la caserne de Clignancourt en 1955, le musée rejoint Fréjus en 1961. Il faut attendre le 2 octobre 1981 pour que l’actuel musée soit inauguré. Implanté sur un site géographique fortement marqué par l’histoire militaire d’outre-mer et coloniale française, le musée est agrandi successivement en 1986 (bureaux, réserves), puis en 1993 (auditorium) et enfin en 1996 (centre d’histoire et d’études des troupes d’outre-mer). Le musée des Troupes de marine a reçu l’appellation « musée de France » en 2006.  

Les Troupes de marine, qu’est-ce que c’est au juste ?

Héritières des cent compagnies ordinaires de la mer créées en 1622 à l’initiative du cardinal de Richelieu pour tenir garnison à bord des vaisseaux puis pour occuper les postes sensibles outre-mer, les Troupes de marine sont aujourd’hui la référence en termes d’emploi hors du territoire métropolitain. La création de ces troupes spécialisées a affirmé la souveraineté française dans les contrées lointaines et a permis à la France de constituer son empire colonial. Dépendant directement, à l’origine, du ministère de la Marine, les Troupes de marine ont participé à toutes les épopées coloniales, transportant leurs soldats aux quatre coins du monde. Ces expéditions bénéficient d’un renfort sans cesse accru de troupes recrutées localement qui constituent les tirailleurs « indigènes ». En 1900, les Troupes de marine sont rattachées au ministère de la Guerre, pour emploi au ministère des Colonies pour l’outre-mer. Elles prennent ainsi l’appellation de « troupes coloniales », dédiées prioritairement au service outre-mer.

En 1958, elles deviennent troupes d’outre-mer et sont rattachées au ministère des Armées ; les corps de troupe reprennent les appellations « de marine ». Le 4 mai 1961, un décret supprime la dénomination de troupes d’outre-mer et la remplace par celle de Troupes de marine, qui est l’appellation originelle de l’arme et qui porte en elle cette vocation à l’outre-mer et l’étranger. Depuis la loi n°67-1102 du 20 décembre 1967 (article 1), le personnel de l’infanterie de marine (les marsouins), de l’artillerie de marine (les bigors), de l’arme blindée cavalerie (les blindés colos) et du cadre des télégraphistes des Troupes de marine (les trans colos) est intégré dans une arme unique : les Troupes de marine. Le personnel des régiments parachutistes d'infanterie de marine (les para colos) et les sapeurs de marine font aussi partie de la famille des TDM.

Aujourd’hui, les séjours de longue durée outre-mer et les opérations extérieures, ininterrompues depuis quatre siècles, permettent aux Troupes de marine de se forger une connaissance inégalée des territoires lointains et des populations étrangères, ainsi qu’un savoir-faire et un savoir-être caractérisés par la curiosité d’esprit, le goût de l’aventure et des horizons nouveaux.


Présentation du projet

Le musée des Troupes de marine n’est plus aux normes muséales, et son patrimoine historique d’une valeur inestimable est menacé.

- Depuis plusieurs années, faute d’espace pour les exposer, certaines œuvres majeures restent malheureusement conservées dans les réserves du musée. L’impossibilité d’exposer certaines œuvres réputées a ainsi notoirement altéré la bonne compréhension et la cohérence du parcours muséographique ;

- Il manque également un espace dédié aux deux expositions temporaires annuelles qui sont aujourd’hui présentées dans un espace restreint, au milieu des collections permanentes, ne permettant pas leur pleine mise en valeur ;

- Par ailleurs, la muséographie, adoptée il y a 30 ans, est aujourd’hui en grande partie désuète et prive les visiteurs de la présentation de l’histoire des engagements récents des unités des Troupes de marine. Elle ne répond plus aux attentes d’un public jeune ni aux exigences des partenaires étatiques ou des collectivités territoriales.

L’état-major spécialisé pour l’outre-mer et l’étranger (EMSOME), autorité de tutelle du musée, en partenariat avec la Fédération nationale des anciens d’outremer et des anciens combattants des Troupes de marine (FNAOM-ACTDM) et l’association des amis du musée des Troupes de marine (AAMTDM), a ainsi initié une démarche en vue d’élaborer un projet d’extension et de modernisation du musée.

Ce projet porte le nom de « Troupes de marine, 400 ans d’engagement au service de la France ». Il consiste à créer, en 2022, un espace modulable d’environ 400 m² qui sera dédié aux expositions temporaires et aux activités pédagogiques, ainsi que 220 m² supplémentaires consacrés aux réserves et répondant aux normes muséologiques de conservation préventive des œuvres. Tout en adaptant l’infrastructure aux normes en vigueur, les travaux visent à améliorer l’attractivité du musée grâce à la mise en valeur des œuvres et à l’apport de technologies innovantes.

À quoi servira la collecte ?


Objectif minimum : 10 000 €, qui nous permettront de financer la place d'arme. Cette place d'arme est l'espace accueillant les cérémonies importantes de la vie militaire. Le mat des couleurs (= le drapeau français, qui est monté chaque matin et descendu chaque soir, et mis en berne dans des circonstances particulières) sera mis en valeur.

Si cet objectif est atteint :
- Palier 2 : 20 000 €, qui nous permettront de financer la mise en lumière de la crypte
- Palier 3 : 30 000 €, qui nous permettront de financer le parcours extérieur de mémoire


Les différents aspects des travaux permettront :

- La rénovation du bâtiment ;

- La mise aux normes muséales des infrastructures ;

- L’extension des surfaces de l’exposition permanente et des expositions temporaires ;

- La cohérence et l’attractivité des parcours de visites ;

- La réfection des zones de conservation des œuvres (protection thermique et lumineuse) ;

- La sécurisation des espaces et des œuvres ;

- L’introduction de nouvelles technologies (visio-guide, visite virtuelle et bornes interactives).


Participer au financement du projet de modernisation et d’extension du musée, c’est donc :

- Participer à la conservation du patrimoine et à l’écriture de l’Histoire de France ;

- Promouvoir l’interculturalité, le respect et la fraternité entre les peuples à travers la transmission du souvenir ;

- Rendre hommage au monde combattant ;

- Entretenir la politique de mémoire mise en œuvre par la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives voulue par l’État ;

- Participer à la préservation et à l’enrichissement d’un des musées militaires français le plus richement doté.

Qui sommes-nous ?

Le projet de modernisation et d’extension du musée des Troupes de marine est porté par trois organismes.  

L’état-major spécialisé pour l’outre-mer et l’étranger (EMSOME), maison mère des Troupes de marine et autorité de tutelle du musée, garantit les traditions et l’esprit de corps des 18 000 personnels qui composent l’arme des Troupes de marine. C’est également l’organisme de tutelle des onze régiments stationnés outre-mer et à l’étranger et qui est chargé de préparer les militaires (individuels et unités) destinés au service hors métropole.


La Fédération nationale des anciens d’outremer et des anciens combattants des Troupes de marine (FNAOM-ACTDM) est une association de loi 1901 qui comprend 82 associations représentant 30 000 adhérents et sympathisants. Elle défend à la fois la place et le rôle de l’Arme au sein de l’armée de Terre et les intérêts du monde combattant. Reconnue d’utilité publique, elle délivre les reçus fiscaux.    


L’association des amis du musée des Troupes de marine (AAMTDM), régie par la loi du 1er juillet 1901, a été créée en 1979 dans le but d’apporter son concours à la conservation, au développement, a la mise en valeur et au rayonnement du patrimoine culturel et artistique constitue par l’ensemble des collections entreposées au musée des TDM a Fréjus. C’est à ce titre que l’association a été retenue pour être la plateforme financière.

Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue  sur cette page après après inscription puis connexion sur www.dartagnans.fr (pour une contribution de 1 à 999 euros). 
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans (pour une contribution de 1000 euros et plus) 
  • - pour les donateurs français seulement, en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "FNAOM-ACTDM", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans
Rénovation du musée des Troupes de marine
15 rue de Milan
75009 PARIS

DES DONS DÉFISCALISABLES POUR LES DONATEURS FRANÇAIS 

Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. 

À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

- Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

- Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise.


Ils nous soutiennent


Merci à tous nos donateurs !

C’est grâce à vous que ce projet pourra prendre vie.


Continuez à nous suivre !

Sur les réseaux sociaux des Troupes de marine sur Twitter et Facebook, ou en vous abonnant à la revue de l’Arme : L’Ancre d’Or-Bazeilles.  

Pour les différents porteurs du projet :

EMSOME : site Internet / LinkedIn

FNAOM-ACTDM : site Internet / Facebook

AAMTDM : site Internet / Facebook