Restauration du Clocher de l'Abbaye de Lagrasse

Lecture
67%
13 438€ Collectés sur 20 000€
66 Contributeurs
31 Jours restants
Faire un don


Votre don est défiscalisable. Cliquez sur "Faire un don" pour en savoir plus.

Restauration des pinacles, arcs et gargouilles du Clocher (XVIème) de l'Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse
Édifice religieux
Lagrasse
Défiscalisation

L'abbaye de Lagrasse

Histoire

Blottie au creux d’une montagne, faisant face au village de Lagrasse, l’abbaye Sainte-Marie témoigne de plus de 1 200 ans d’histoire et de prière. L’Abbaye est un des monuments religieux les plus symboliques du Sud de la France, à une demi-heure de la Cité médiévale de Carcassonne. Fondée au VIIIe siècle, elle bénéficia de la protection de l’empereur Charlemagne.

Un diplôme de Charlemagne daté du 19 janvier 779, est couramment désigné comme la charte de fondation de l’abbaye.

Ce document, conservé aux Archives Départementales de Carcassonne, confirme la fondation d’une petite communauté d'ermites déjà existante.
Charlemagne, désireux de rechristianiser et de développer économiquement et culturellement la région, établit et dota de nombreux monastères tout le long des Pyrénées; on en dénombre pas moins d'une trentaine dans notre région.

59 Abbés se succèdent à la tête du monastère, jusqu'à la Révolution. Son Fondateur est Nébridius, premier Abbé et futur archevêque de Narbonne. Ami de saint Benoît d'Aniane et d'Alcuin, conseillers de Charlemagne, Nébridius adopte pour Lagrasse, conformément à la politique d'uniformisation religieuse du roi, la règle de Saint Benoît de Nursie (bénédictin, +547). Après une croissance régulière, jusqu'à son apogée au XIIe siècle, l'abbaye compte cent moines, sur un territoire s'étendant de Barcelone à Toulouse.

Au XIIe siècle puis surtout au XIIIe siècle, l'abbaye subit une crise morale et financière, pour diverses raisons : au XIIe, les cisterciens (l'abbaye de Fontfroide par ex.), réforme monastique bénédictine très en vogue à l'époque, grâce au charisme de saint Bernard de Clairvaux, isolent un peu les abbayes non réformées ; au XIIIe siècle, la « concurrence » des Ordres mendiants (dominicains, franciscains) ainsi que la désertification des campagnes due à l'exode vers les villes, les confiscations de terres lors de la croisade contre les albigeois, la diminution des revenus de l’abbaye... affaiblissent encore l'abbaye de Lagrasse. Auger de Gogenx (Abbé de 1279 à 1309) s'applique à la réforme par le retour à l'observance de la Règle de saint Benoît et de nombreuses restaurations des bâtiments conventuels.

Mais, dès le XIVe, la guerre de Cent-Ans, puis, au XVIe siècle les guerres de religions et la pratique de la commende provoquent à nouveau une certaine décadence.

Au XVIIe siècle, l’abbaye est intégrée, sous l’impulsion de l'Abbé Jean de La Rivière, évêque de Langres, à la congrégation alors florissante dite de Saint-Maur, provoquant un renouveau monastique.

Au XVIIIe siècle, les bénédictins mauristes entreprennent la construction de style classique de divers bâtiments.

A la Révolution, l’abbaye compte encore 14 jeunes moines ; ils quittent définitivement Lagrasse en août 1792, malgré l'opposition des villageois qui les estiment.

En 1796, l’abbaye, vendue en biens nationaux, est partagée en deux lots vendus séparément. Cette division demeure encore de nos jours.

En 2004, la communauté des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu,
avec les encouragements de l'évêque de Carcassonne, redonne à l'abbaye sa vocation
de prière et d'accueil.

Le visiteur est généralement surpris par l’extraordinaire diversité des bâtiments monastiques ; tous les styles architecturaux du XIe siècle au XVIIIe siècle y sont présents.


Vues de l'Abbaye

Les Absidioles (XIe siècle) du Transept sud de l'église abbatiale

Magnifique construction du premier roman, à trois absidioles aux arcatures lombardes et couverture en lauzes, ce transept demeure le témoin de la splendeur de l'abbatiale au Moyen-Âge


Église (XIVe-XVe siècles)

L’ancienne basilique carolingienne (VIIIe siècle) était édifiée à l’endroit de l’église actuelle. Les murs de la nef (fin XVe siècle), érigés sur les fondations de la basilique, et la voûte seraient, d'après des travaux archéologiques récents, pratiquement contemporains de la tour-clocher (début XVIe siècle) On remarque en effet une grande similitude entre l'appareillage de ces deux constructions

La voûte en pierre de tuf, repose sur des croisées d'ogives dont les clefs et les consoles sont ornées de blasons quelque peu fantaisistes : les armes de l’Abbé Auger de Gogenx (écartelé en sautoir azur et pourpre), le blason de l’abbaye (d’or à trois bandes de sable portant une étoile d’argent), le blason du village de Lagrasse (le Pont-Vieux à 3 tours) et un blason fleur de lysé des Rois de France (l'abbaye est royale au titre de son fondateur, Charlemagne et de la Commende). Ce blason pourrait peut-être témoigner que l'abbaye a été la première à porter le nom de Sainte-Marie dans l'ancien royaume wisigothique.


Clocher (XVIe siècle)

l’Abbé Philippe de Lévis, évêque de Mirepoix (Ariège), un des premiers Abbés commendataires de l’abbaye, fit construire ici, sur le même plan et avec le même architecte, mais en plus grand, l’équivalent du clocher de sa cathédrale, encore visible aujourd'hui. Ce « clocher-tour », tenant autant de la forteresse que du clocher, voyait probablement sa flèche (en bois et pierre ?) culminer à 80 mètres. Celle-ci fut démontée à la Révolution, lorsque l'abbaye fut transformée en hospice militaire pour l'armée d'Espagne (1792-1796), réduisant ainsi le clocher à ses dimensions actuelles - 42 mètres. On remarque, sur la façade est, le blason de Philippe de Levis en chevrons ainsi que deux canonnières ; en haut, un chemin de ronde ; en descendant par l'intérieur de la tour, la garde pouvait se rendre le long des créneaux au-dessus du transept jusqu'au Grand dortoir (XIIIe). On retrouve sous la 'tour' le blason de Philippe de Lévis et celui de l'abbaye.


Cloître (1760)

Il fut construit en 1760 par les bénédictins mauristes (la date est attestée sur un des piliers de la travée ouest) sur l’emplacement de l'ancien cloître gothique édifié au XIIIe par Auger de Gogenx. Ce dernier avait démoli le cloître roman (XIIe) dont certains chapiteaux seraient dans le patio du logis abbatial (partie du Conseil Général)


Tout comme dans la Cour d'honneur, le grès ocre-flammé ainsi que les agrafes aux motifs variés de style rocaille, les chapiteaux ornés de sculptures de style baroque viennent heureusement adoucir l'austérité de l'architecture sobre quoique noble et élégante.



Ici, en Languedoc, pour décrire la couleur de cette pierre "marbrée" qui participe éminemment à la beauté du cloître, on entend dire : "Peau de pêche et ventre de biche". A vous de juger :


La Cour d'Honneur (1779)

On remarque l’élégance de la façade avec ses trois grandes baies vitrées délimitées par des pilastres encastrés, coiffés de chapiteaux toscans et ioniques. Le fronton triangulaire (orné à l’époque d'un blason, bûché à la révolution) donne à l’ensemble une austère pureté, adoucie par la couleur rose du grès flammé. A l’étage, de part et d’autre de la cour, se trouvent les cellules monastiques (chambres simples et pauvres). Espace et lumière y sont la seule 'richesse' des religieux


L'Abbaye porte à travers les siècles les traces d’un rayonnement politique et spirituel éminent. Abandonné à l’usure des temps depuis la Révolution Française, vide de toute présence religieuse depuis des années, ce joyau allait-il perdre sa valeur de mémoire, en ce XXIe siècle qui a tant besoin des racines du passé et des ailes de l’espérance ?

Présentation du projet

Le projet d'aujourd'hui s'inscrit dans l'histoire d'une grande aventure de restauration entreprise depuis 2004. Pour la bien comprendre, en voici les plus grandes et significatives étapes.

1/ Nos principales réalisations depuis 2004

- Mise hors d'eau de l'Abbaye par la réfection des toitures

- Restauration d'huisserie XVIIIe

- Restauration du cloître XVIIIe

Le cloître, joyau de l'Abbaye, menaçait de s'effondrer en plusieurs endroits. Le chantier s'ouvrit en 2009 sous la direction de l'ACMH (Architecte en Chef des Monuments Historiques). Une galerie avait été fermée aux visiteurs et touristes en raison de failles importantes dans les voûtes.


Avant/Après  
Avant/Après

Avant/Après 
Avant/Après
 

En 2014, ces travaux de restauration considérables furent reconnus et récompensés par le Prix du Grand Trophée du Figaro de la plus belle restauration d'un Monument privé

2/ Notre projet pour les années à venir (2018-2023)

Aujourd’hui, notre Communauté de chanoines entreprend le plus lourd et difficile chantier de restauration du site. Il concerne le cœur battant de l’Abbaye : son église. Ce lieu, le plus important de notre vie, lieu de la prière commune, rassemblement du Peuple de Dieu, est tout ensemble « maison, temple, communauté, famille », pour saint Augustin notre patron. Or l’église abbatiale, joyau gothique du XIVe siècle, marquée au fer par les blessures de l’histoire et l’usure du temps, se trouve à présent tronquée, amputée, en partie murée, en partie à ciel ouvert… Jusqu’à son clocher décapité ouvert aux infiltrations. 

Pour rendre à l’édifice sa plénitude et développer sa capacité d’accueil des fidèles, nous voulons rétablir notre église dans son intégrité, en restaurant le clocher, le transept et la nef.


Mur séparant l'église du bras Nord de son transept (on discerne bien l'arc en pierres taillées  de l'ouverture vers le transept) / Le bras Sud du transept à ciel ouvert (vue du haut du clocher)

 


Le même bras sud du transept (vue du sol). On observe aussi les infiltrations d'eau dans le clocher par les marques de coulée noire sur les pierres.

Le clocher ouvert aux intempéries exige une protection contre la pluie, un chantier de taille de pierres pour remplacer celles qui ont pâti des infiltrations, la restauration des deux étages intérieurs, la recréation à l'identique des gargouilles aujourd'hui disparues, la reprise des arcs usés et des pinacles abimés.



3/ À quoi servira la collecte ?

La collecte "Dartagnans" servira principalement à un chantier de taille de pierre et de remplacement ou recréation de parties en pierre, pour un montant de 20.000 euros

- Restauration des arcs de pierre usés par les intempéries, et prêts à s'effondrer

- Restauration des pinacles au sommet du clocher

- Recréation des gargouilles aux quatre côtés du clocher pour un sain écoulement des eaux pluviales.

On peut voir ici la fragilité dangereuse des arcs de pierre :

  

La collecte se répartira ainsi, sur le palier 1, pour 20.000 euros collectés:

- 10.200 euros pour les 4 gargouilles (à 2.550 euros chacune)

- 5.000 euros pour les 4 pinacles (à 1.250 euros chacun)

- 4.800 euros pour les 8 arcs (600 euros chacun)


Si la collecte est dépassée...

Nous pouvons alors avancer sur trois lots suivants concernant toujours le clocher :

- palier 2 : 25.000 euros pour la fonte d'une nouvelle cloche

- palier 3 : 40.000 euros pour les deux planchers en chêne qui rétabliront les étages intérieurs au clocher

-palier 4 : 50.000 euros pour une voûte en chêne en remplacement de la voûte en pierre écroulée au premier étage, à une date inconnue.

Comment soutenir ce projet ?

Il est possible de participer à ce projet et de le soutenir :

 - par un don en ligne sur dartagnans.fr

- par virement bancaire sur dartagnans.fr

- en envoyant un chèque (à l'ordre de l'ASMVAL), en précisant votre email, à l'adresse suivante : 

Dartagnans 

Projet Abbaye de Lagrasse

1 rue de Châteaudun 

75009 Paris

Des dons défiscalisables

Donateur français

Votre don peut être défiscalisé, car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du Code général des impôts. À la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt :

- particulier, vous pouvez déduire 66 % de votre don dans la limite de 20 % de votre revenu imposable ;

- entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5 % du chiffre d'affaires hors taxe de l’entreprise.

Qui sommes-nous ?

Notre communauté des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu, - riche de toute la tradition qui remonte à saint Augustin (+430) - se situe dans ce mouvement de renouveau de l’esprit canonial. Ci-dessous, saint Augustin rédigeant sa Règle, que suivent tous les Chanoines Réguliers, et bien d'autres ordres religieux encore. Ce tableau de Maître, qui appartient à la Mairie de Narbonne, a été gracieusement restauré et mis en dépôt dans notre église de l'Abbatiale Sainte-Marie de Lagrasse.




La vie canoniale est une vie à l'exemple de celle des premières Communautés chrétiennes autour des Apôtres. Ils mettaient leurs biens en communs, se réunissaient pour prier, et annonçaient autour d'eux la Bonne Nouvelle de l’Évangile. A l’Abbaye, la journée est ainsi rythmée par les offices liturgiques chantés en grégorien et ouverts aux visiteurs et retraitants. Et cette prière s'ouvre à toutes les sollicitudes de la charité auxquelles nous tentons de répondre par l'accueil en nos murs, mais aussi par les missions à l'extérieur de l'Abbaye (écoles, Ehpad, unité de soins palliatifs, etc.)




Fondée en 1970, notre communauté des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu s'est installée à l'Abbaye de Lagrasse en 2004. Nous étions alors 20. Nous sommes aujourd'hui 35, dont 21 prêtres. 

Outre notre vie fraternelle, notre prière et notre dévouement aux autres, nous avons entrepris en arrivant ici un gigantesque chantier de restauration, pour rendre à l'Abbaye sa vocation de lieu vivant de prière et d'accueil, afin d'offrir à nos contemporains un "oasis", dans ce besoin grandissant de « lieux-phares », lieux où l’on respire la beauté et la sérénité, lieux stables et porteurs d’espérance.

Ils nous soutiennent

Nous souhaitons remercier tout particulièrement

- L'Etat (DRAC) qui participe à ce chantier

- Les Maçons Parisiens, mécène de l'Abbaye encore cette année

- Le Groupe Terreal qui nous offre et livre toutes les tuiles nécessaires à nos travaux

Remerciements

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui nous soutiendrons sur ce projet et les invitons à nous rendre visite. Les horaires des visites sont indiquées sur notre site internet (www.lagrasse.org).

Nous les assurons de notre prière et de notre amitié.

Merci à tous ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Réseaux sociaux et site internet

www.facebook.com/Abbaye-des-Chanoines-de-Lagrasse

www.lagrasse.org

[email protected]

Contreparties

Pour 15€ ou plus
Soit 5.1€ après réduction fiscale
4 contributeurs
Diplôme de Maître-Artisan
Gardez le souvenir de votre engagement comme Maître-Artisan de l'Abbaye Sainte-Marie en recevant une carte postale dédicacée de l'Abbaye

Cette carte est votre titre d'entrée gratuite pour visiter l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)
Pour 30€ ou plus
Soit 10.2€ après réduction fiscale
7 contributeurs
Ami de l'Abbaye
Recevez gratuitement, pendant un an, des nouvelles régulières de la Communauté et de l'avancement des travaux par sa "Lettre Aux Amis"

Vous recevrez en outre une carte postale dédicacée vous donnant droit à une visite gratuite de l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)
Pour 50€ ou plus
Soit 17€ après réduction fiscale
10 contributeurs
Salve Regina
Recevez une enluminure contemporaine du "Salve Regina", ce chant grégorien millénaire qui résonne encore chaque soir dans l'église de l'Abbaye Sainte-Marie

Vous recevrez en outre une carte postale dédicacée vous donnant droit à une visite gratuite de l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)

Nous vous communiquerons une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine.
Pour 75€ ou plus
Soit 25.5€ après réduction fiscale
1 contributeur
Chanoine
Recevez la plaquette de présentation de la Communauté des chanoines et de l'Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse. Et découvrez ce que sont les chanoines et comment ils vivent à l'Abbaye Sainte-Marie de Lagrasse.

Vous recevrez en outre une carte postale dédicacée vous donnant droit à une visite gratuite de l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)

Nous vous communiquerons une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine.
Pour 100€ ou plus
Soit 34€ après réduction fiscale
24 contributeurs
Te Deum
Découvrez le CD du "Te Deum de Lagrasse", création d'une artiste contemporaine, pour aider à la restauration de l'Abbaye de Lagrasse.

Et recevez un paquet de nougats, création d'artisanat monastique.

Vous recevrez en outre une carte postale dédicacée vous donnant droit à une visite gratuite de l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)

Nous vous communiquerons une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine.
Pour 250€ ou plus
Soit 85€ après réduction fiscale
6 contributeurs
Sicut Vitis
Recevez une bouteille de vin des chanoines, cuvée 'Sicut Vitis', et vous parlerez peut-être latin comme eux !

Ou recevez les Actes du colloque sur les Mauristes, dont on fête, en 2018, le 400ème anniversaire.

Vous recevrez en outre une carte postale dédicacée vous donnant droit à une visite gratuite de l'Abbaye aux horaires des visites indiqués sur notre site (www.lagrasse.org)

Nous vous communiquerons une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine.
Pour 500€ ou plus
Soit 170€ après réduction fiscale
6 contributeurs
Visite privée
Venez avec quelques amis profiter d'une visite privée par un chanoine, visite incluant des parties ordinairement non visitables comme les jardins ou des parties en clôture.

Et recevez en outre les souvenirs de l'Abbaye : une bouteille de vin, une plaquette de présentation de la Communauté, et le CD du "Te Deum pour Lagrasse", de Jeanne Barbey.

Nous vous communiquerons en outre une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine.
Pour 999€ ou plus
Soit 339.66€ après réduction fiscale
2 contributeurs
Immersion
Venez vous immerger pendant 24 heures dans la vie des chanoines, pension complète assurée par eux.

Et recevez en outre les souvenirs de l'Abbaye : une bouteille de vin, une plaquette de présentation de la Communauté, et le CD du "Te Deum pour Lagrasse" de Jeanne Barbey.

Nous vous communiquerons en outre une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine, visite incluant des parties ordinairement non visitables comme les jardins ou des parties en clôture.
Pour 3 000€ ou plus
Soit 1020€ après réduction fiscale
1 contributeur (3 disponibles)
Donnez votre nom à une gargouille
Dans la limite des 4 gargouilles du clocher, nous vous offrons de donner votre nom à une gargouille. Une plaque à votre nom sera apposée sur le clocher de l'Abbaye

Si les 4 gargouilles ont déjà été retenues, votre nom apparaîtra sur une plaque réservée à nos mécènes.

Et recevez en outre les souvenirs de l'Abbaye : une bouteille de vin, une plaquette de présentation de la Communauté, et le CD du "Te Deum pour Lagrasse" de Jeanne Barbey.

Vous serez aussi invités aux événements réservés à nos mécènes au cours de notre campagne de mécénat pour le clocher de l'Abbaye.

Nous vous communiquerons enfin une ou deux dates dans l'année où nous vous inviterons à un vin d'honneur pour nos bienfaiteurs et mécènes, accompagné d'une visite guidée de l'Abbaye par un chanoine, visite incluant des parties ordinairement non visitables comme les jardins ou des parties en clôture.