Restaurons ensemble l'Espérance et la Douleur !

Financé
Lecture
106%
3 192€ Collectés sur 3 000€
49 Contributeurs
Terminé
Participez à la mise en valeur de votre patrimoine en devenant mécènes pour la restauration de L'Espérance et la Douleur, dessin réalisé par Armand Point vers 1891.


Le Plus Grand Musée de France est une campagne d’intérêt général, menée en partenariat entre l’association reconnue d’utilité publique La Sauvegarde de l’Art Français et des étudiants de Sciences Po dans le cadre des projets collectifs de leur école. 

En 2017, 40 étudiants de toute la France ont sélectionné des œuvres d’art qui les ont émus. Ces œuvres ont besoin d’être restaurées. Découvrez ici le projet du campus de Paris.




L'oeuvre

           


Nous voulons restaurer L’Espérance et la Douleur, dessin à la craie et au fusain réalisé par Armand Point au début des années 1890, et classé Monument Historique en 2015. 

L'artiste, né en Algérie, s’installe à partir de 1892 dans la petite commune de Bourron-Marlotte, en Seine-et-Marne, où il se spécialise dans les arts décoratifs et crée la confrérie Haute-Claire. 

Ce dessin préparatoire était destiné à la réalisation d’un tableau peint à la détrempe, commande d'Etat qui fut vraisemblablement exposée  au Salon de 1896 puis déposée en Algérie, dans le département de Constantine en 1902. Le dessin, qui représente deux allégories, témoigne de l’ancrage de l’artiste dans le courant symboliste, et se révèle également d’inspiration préraphaélite. Armand Point, tout comme les maîtres de ce courant du XIXe siècle, était en effet fasciné par les techniques de peinture des primitifs italiens.

Mais la finesse des traits sur ce dessin et la justesse des expressions des personnages pourraient d’ici peu ne plus être admirées : le papier est oxydé, jauni, craquelé et déchiré. Ce dessin a besoin d’une restauration urgente.


             


Qui sommes nous?

         

La Sauvegarde de l’Art Français est l’une des plus importantes associations de protection du patrimoine en France. Reconnue d’utilité publique et œuvrant depuis bientôt cent ans, elle a lancé en 2013 Le Plus Grand Musée de France, projet mené en partenariat avec Sciences Po et ses sept campus (Dijon, Le Havre, Menton, Nancy, Paris, Poitiers et Reims). 

Cette initiative part d’un constat simple : une grande partie de notre patrimoine mobilier se trouve dans des lieux qui nous sont parfaitement accessibles et gratuits, comme les mairies, les églises, les jardins publics… Malheureusement, nous n’en avons pas conscience et n’y faisons pas attention. 

Nous, étudiantes en master 1 à Sciences Po Paris, souhaitons changer cela. C’est pourquoi nous avons choisi une œuvre d’art en Île-de-France, et nous comptons bien nous battre jusqu’au bout pour la voir restaurée et admirée à sa juste valeur. Mais pour que cela soit possible, nous avons besoin de fonds.



Pourquoi vouloir restaurer cette oeuvre? 

                

-       Une œuvre magnifique qui témoigne du talent et du génie de l’artiste

-       Une des rares réalisations françaises d’inspiration préraphaélite

-       L’incarnation de toute une époque de la vie du hameau de Marlotte, petit Barbizon du début du XXe siècle où Armand Point a créé la confrérie d’artistes Haute- Claire

-       Une mise en valeur de la mairie de Bourron-Marlotte, véritable musée qui contient de nombreuses autres œuvres méritant également d'être connues.


                    

             

                                               La mairie de Bourron-Marlotte


Découvrez l'équipe

Nous sommes six étudiantes de Sciences Po engagées dans ce projet de restauration et de mise en valeur du patrimoine. Nos motivations pour ce projet sont diverses et multiples.


`

Eléonore Durand, coordinatrice de l’équipe, est en master 1 de politiques publiques, filière culture. Elle réalise en parallèle un master de littérature à la Sorbonne. « Le patrimoine doit être valorisé car il contribue à forger les goûts esthétiques et artistiques, et à rassembler une communauté autour d’un héritage commun ».


Aurore de Lambilly, membre de l’équipe de terrain, est en master 1 de marketing. Elle a suivi l’année dernière des cours d’histoire de l’art. « Le patrimoine est une dose de plaisir et de curiosité qu’il nous est libre de découvrir à tout moment, partout où nous sommes. Ce projet est une occasion merveilleuse de quitter notre place habituelle de spectateur afin d’agir concrètement. »


Sibylle Fourcaud, membre de l’équipe de terrain, est en master 1 d’histoire. « Le patrimoine et les œuvres d’art apportent une mémoire du passé ainsi qu’un sens de la beauté. Nous devons les conserver afin de faire vivre la mémoire historique. »


Anaëlle Vaissié, membre de l’équipe de terrain, est en master 1 de politiques publiques, filière culture. « Passionnée par l’histoire de l’art, je crois fermement que le patrimoine est un bien commun à tous et que nous devons par conséquent le préserver. »


Margaux Velten, membre de l’équipe de terrain, est en master 1 de politiques publiques, filière culture. « Au-delà de la contemplation, ce projet propose d’agir sur une œuvre, de lui redonner vie. »


                                          

Nadia Goupil, membre de l'équipe de terrain, est en master 1 de finance et stratégie. « C'est l’idée de réveiller les gens - y compris moi-même ! - à leur environnement qui m’a attirée dans ce projet. »


              



À quoi servira la collecte ?

Cette collecte servira à financer une partie de la restauration du dessin L’Espérance et la Douleur, les premiers devis établis indiquant qu’elle coûtera 23 340€ TTC. Ce montant comprend le transport de l’œuvre entre la mairie et l'atelier de restauration (850€ HT), sa restauration en atelier (15 000€ HT) et le remplacement du cadre qui est nocif pour la conservation du dessin (3 600€ HT).

Total H.T.

19 450 €

TVA 20%

  3 890 €

Total TTC

23 340 €


Si la collecte est dépassée...

L’objectif de collecte de fonds affiché sur cette page est de 3000€. Mais ce n'est qu'un minimum à atteindre ! Plus nous obtiendrons de dons, plus la restauration de l’œuvre pourra se faire dans de brefs délais, évitant ainsi que les injures du temps lui infligent des dommages irréparables.


             


Des dons défiscalisables 

Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise. 


Il est possible de soutenir le projet de restauration de l'Espérance et la Douleur : 

- par un don en ligne sur cette page, après inscription puis connexion sur www.dartagnans.fr  

- en envoyant un chèque (à l'ordre de La Sauvegarde de l'Art Français) à l'adresse suivante : 

Dartagnans  

Projet de restauration de l'Espérance et la Douleur

14 rue Crespin du Gast  

75011 Paris


Ils nous parrainent

                                          


Nous contacter

Facebook : https://www.facebook.com/Le-Pl...

Email : [email protected]

Site internet : www.leplusgrandmuseedefrance.com


Merci d'avance pour votre soutien !


Contreparties

Pour 5€ ou plus
Soit 1.7€ après déduction fiscale
11 contributeurs
Un grand merci
Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Un merci personnalisé sur notre page Facebook.
Pour 15€ ou plus
Soit 5.1€ après déduction fiscale
12 contributeurs
Roman-photo d'une restauration
Merci ! La contrepartie précédente + une plaquette numérique en souvenir des différentes étapes de la restauration de l'oeuvre.
Pour 50€ ou plus
Soit 17€ après déduction fiscale
7 contributeurs
Visite de la mairie-musée
Merci ! Les contreparties précédentes + une visite guidée de la mairie de Bourron-Marlotte, véritable musée qui expose de nombreux tableaux réalisés par les peintres y ayant séjourné, ainsi que des ouvrages d'art réalisés dans l'atelier d'Armand Point.
Pour 100€ ou plus
Soit 34€ après déduction fiscale
9 contributeurs
La mairie-musée sur votre table de chevet
Merci ! Les contreparties précédentes + un catalogue de la mairie-musée, riche de plus de 300 oeuvres.
Pour 150€ ou plus
Soit 51€ après déduction fiscale
0 contributeur
Armand Point dans votre bibliothèque
Merci ! Les contreparties précédentes + un catalogue sur Armand Point dédicacé par son auteur.
Pour 200€ ou plus
Soit 68€ après déduction fiscale
1 contributeur
Cocktail de réaccrochage
Merci ! Les contreparties précédentes + une invitation au cocktail de ré-accrochage du tableau restauré à la mairie de Bourron-Marlotte.
Pour 250€ ou plus
Soit 85€ après déduction fiscale
3 contributeurs
Visite de l'atelier de restauration
Merci ! Les contreparties précédentes + une invitation à venir admirer l'oeuvre pendant sa restauration, dans l'atelier et en présence du restaurateur.
Pour 400€ ou plus
Soit 136€ après déduction fiscale
0 contributeur
Visite d'un hôtel particulier parisien
Merci ! Les contreparties précédentes + une visite des magnifiques locaux de la Sauvegarde de l'Art Français, hôtel particulier et ancienne demeure d’artiste.
Pour 500€ ou plus
Soit 170€ après déduction fiscale
0 contributeur
Vernissage à Bourron-Marlotte
Merci ! Les contreparties précédentes + une invitation au vernissage de l'exposition Auguste Allongé, un autre peintre de la commune, le 9 septembre 2017 à Bourron-Marlotte.