Sauvons La Vierge au Rosaire du Havre !

Financé
Lecture
138%
2 080€ Collectés sur 1 500€
59 Contributeurs
Terminé
Aidez-nous à restaurer le tableau La Vierge au Rosaire de l’église Saint-François au Havre. Aidez-nous à sauver Maximilien !

Qui sommes nous ? 


Nous sommes un groupe de cinq étudiants de Sciences Po Paris, dont quatre en première année de Collège universitaire sur le campus délocalisé du Havre. 



Culture aficionados et prêts à tout pour contribuer à la préservation du patrimoine français, nous avons chacun décidé de consacrer notre année à un projet culturel ambitieux : Le Plus Grand Musée de France.




Le Plus Grand Musée de France : un peu d’explications

Créé en 2013, Le Plus Grand Musée de France est une campagne d'intérêt général ayant pour but de protéger et mettre en valeur le patrimoine mobilier français. Ce projet est mené en partenariat entre l’association reconnue d’utilité publique La Sauvegarde de l’Art Français et des étudiants de Sciences Po (nous!) dans le cadre des projets collectifs de leur école.

Cette initiative part d’un constat simple : la France regorge d’œuvres méconnues, pourtant abritées dans des lieux qui nous sont parfaitement accessibles, tels que les mairies, les églises, ou les jardins publics. Malheureusement, nous ne les remarquons pas…

En 2017, 40 étudiants de toute la France ont sélectionné des œuvres d’art qui les ont émus. Ces œuvres ont besoin d’être restaurées. 


Venez découvrir ici le projet du campus du Havre !



Notre rencontre avec La Vierge au Rosaire : l’histoire d’un coup de foudre


De Septembre à Octobre 2016, notre équipe a donc arpenté, parapluies à la main, les rue du Havre à la recherche d’œuvres d’art en danger.

Après maintes portes poussées, c’est finalement dans l’église Saint-François, au cœur du quartier breton de la ville du Havre, que nous avons découvert l’œuvre qui allait devenir notre coup de cœur :  La Vierge au Rosaire.




Classée aux Monuments Historiques, La Vierge au Rosaire est une peinture à l’huile du XVIIème siècle représentant la Vierge et l’Enfant, tendant chacun un rosaire vers Saint Dominique et l’Empereur Maximilien Ier d’Allemagne. Avec cette œuvre, nous assistons à une confrontation des pouvoirs spirituels et temporels. De Saint Dominique ou de Maximilien Ier d’Allemagne, saurez-vous dire qui l’emportera ?

D’auteur inconnu, ce tableau intrigant à l’iconographie très riche a su conquérir notre équipe. Conquérir mais aussi inquiéter : car cette œuvre magnifique est aujourd’hui très abîmée et à besoin d’une restauration urgente !


Le but de cette campagne : porter secours à La Vierge au Rosaire


Nous nous sommes donc donné comme mission de sauver et mettre en valeur ce tableau superbe (il n’y a pas d’autre mot) et intrigant (vous allez découvrir pourquoi) qu’est La Vierge au Rosaire.  

Impressionnante de par ses qualités artistiques et sa finesse d’exécution, cette œuvre constitue en effet un bel exemple de peinture française du XVIIème siècle.

Mais c’est également un tableau entouré de mystèrel’effacement volontaire des armoiries royales intrigue : un souvenir de la Révolution ?




Et que dire de la présence d’un souverain étranger et de sa cour agenouillée aux pieds de la Vierge ? Le mystère s’épaissit.

Du moins jusqu'à ce que nous ouvrions un livre d'histoire et apprenions que Maximilien Ier d’Allemagne fut un temps fiancé à Anne de Bretagne. Or, nous avons découvert ce tableau dans l’église Saint-François, construite par ordre de François Ier au cœur du quartier éponyme et bastion de la communauté bretonne du Havre. 


Eglise Saint-François du Havre
                          Eglise Saint-François du Havre

L’œuvre, probablement commanditée par la communauté bretonne havraise, représente tout un pan de l’histoire de la ville dont la construction n’aurait pu se faire sans l’arrivée des travailleurs bretons au XVIème siècle.

La Vierge au Rosaire est donc une œuvre emblématique de l’histoire de la ville du Havre, un témoignage exceptionnel du patrimoine havrais d’avant-guerre, détruit à près de 80% par les terribles bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Cette restauration s’inscrit ainsi dans une démarche de valorisation du patrimoine culturel havrais alors même que la ville du Havre s’apprête à célébrer le 500ème anniversaire de sa fondation.


À quoi servira la collecte ? Une cure de jouvence bien nécessaire...


Le but de cette campagne de mécénat participatif est donc de réunir une partie du montant nécessaire à la restauration de ce tableau magnifique, grandiose, sublime (etc … ) qu’est La Vierge au Rosaire.

Estimée à 20 000 €, la restauration est importante et coûteuse car l’œuvre, de grande taille, a subi de nombreuses altérations. Le tableau montre en effet des pertes de matière picturale importantes, tandis que sa toile présente des déformations conséquentes. Des travaux récemment effectués dans l’église Saint-François ont encore un peu plus endommagé l’œuvre.

Malmenée, La Vierge au Rosaire doit être restaurée dans les plus brefs délais, avant de pouvoir être installée dans des conditions plus propices à sa bonne conservation.


L’argent récolté grâce à votre soutien servira à financer en partie:

- Le décrochage de l’œuvre et les frais de transport : La Vierge au Rosaire est une grande dame fragile : avec ses 5,67 mètres carrés de toile, la déplacer sera une entreprise compliquée.

- La restauration elle-même : le tableau, abîmé par les aléas du temps et de l’humidité, est endommagé. La toile a besoin d’être retendue, les pertes de matières picturales doivent être retouchées, et Maximilien a besoin d’un bon nettoyage !

- Et enfin…. le ré-accrochage du tableau ! La Vierge au Rosaire, Saint Dominique, et Maximilien n’attendent qu’une chose : retrouver leur chapelle brillants comme des sous neufs !




Nous avons besoin de vous ! Devenez notre mécène !

Vous l’avez vu/lu/compris, ce ne sera pas tâche facile que d’offrir à Maximilien et ses acolytes une cure de jouvence. La restauration d'une œuvre d’art telle que La Vierge au Rosaire est une entreprise coûteuse.

C’est pourquoi nous avons besoin de VOUS ! Nous ne pourrons financer la restauration de cette œuvre importante pour l’histoire du Havre sans votre aide.

Pour les 500 ans du Havre, aidez-nous à sauver La Vierge du Rosaire !



Soutenez notre projet par un don défiscalisable !


Si, comme nous, vous avez été séduit par La Vierge au Rosaire, venez soutenir notre projet de restauration ! Plusieurs options s'offrent à vous pour nous venir en aide. Vous pouvez: 

- faire un don en ligne sur cette page, après inscription puis connexion sur www.dartagnans.fr  

- envoyer un chèque (à l'ordre de La Sauvegarde de l'Art Français) à l'adresse suivante: 

Dartagnans  

Projet Sauvons La Vierge au Rosaire du Havre !

14 rue Crespin du Gast  

75011 Paris

Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts. A la fin de la collecte, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt : 

Particulier, vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable. 

Entreprise, l’ensemble des versements au projet permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant de ces versements, pris dans la limite de 0,5% du C.A. H.T. de l’entreprise.

N'hésitez plus ! Maximilien et sa cour vous contemplent....



Si la collecte est dépassée...

Nous l’espérons ! 

Les 1 500€ que nous voulons réunir au cours des 30 prochains jours ne sont qu’une infime partie du coût total de restauration de cette œuvre malmenée par le temps et les coups du sort. Au final, ce sont près de 20 000 euros que notre petite équipe doit réunir avant le mois de Mai, alors chaque contribution compte !   

Dépasser la somme des 1 500 euros nous rapprochera toujours un peu plus de notre objectif final : restaurer ce tableau magnifique !

Alors, êtes-vous prêt à sauver La Vierge au Rosaire ?



Pour nous suivre

Vous pouvez nous retrouver sur notre page Facebook, n’hésitez pas à liker et à partager !


Ils nous soutiennent !

Le Plus Grand Musée de France bénéficie du Haut Patronage du Président de la République, du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, de l’Association des Maires de France et de la Commission nationale française pour l’UNESCO.


Un grand merci de la part de toute l'équipe (et de Maximilien) pour votre aide et pour l'intérêt que vous portez à notre projet !


Contreparties

Pour 10€ ou plus
Soit 3.4€ après réduction fiscale
23 contributeurs
Ami
Merci de la part de toute l’équipe !

C’est peut-être un petit pas pour vous mais c’est une aide précieuse pour “La Vierge au Rosaire” : 28,3 cm2 (6 timbres donc) vont pouvoir être restaurés !
Pour 30€ ou plus
Soit 10.2€ après réduction fiscale
10 contributeurs
Donateur
Un grand merci ! 85 cm2 du tableau vont pouvoir être restaurés grâce à vous !

Pour garder un souvenir impérissable de Maximilien, nous vous proposons une très belle reproduction de l’œuvre rénovée sur papier.
Pour 50€ ou plus
Soit 17€ après réduction fiscale
10 contributeurs
Bienfaiteur
Ça devient sérieux ! Vous offrez une nouvelle jeunesse à 142 cm2 du tableau !

Toutes les contreparties précédentes
+ visite privée de l’église Saint-François du Havre, où vous pourrez admirer “La Vierge au Rosaire” en ‘vrai’ et découvrir un pan méconnu de l’histoire havraise: celle de sa communauté bretonne.
Pour 100€ ou plus
Soit 34€ après réduction fiscale
7 contributeurs
Mécène
MERCI ! Vous permettez de restaurer 283 cm2 du tableau !

Toutes les contreparties précédentes
+ invitation au cocktail d'inauguration de l’œuvre restaurée.
Pour 200€ ou plus
Soit 68€ après réduction fiscale
0 contributeur
Mécène bienfaiteur
Maximilien en rougit ! Vous offrez à vous seul une nouvelle jeunesse à 566 cm2 du tableau !

Toutes les contreparties précédentes
+ visite privée de l’atelier de restauration qui accueillera “La Vierge au Rosaire”.