Sauvons les fresques en péril du Rajasthan

Financé
Lecture
125 %
6 254€ Collectés sur 5 000€
89 Contributions de 8 pays
Terminé
Devenez les premiers donateurs pour la restauration du patrimoine peint du Shekhawati en finançant des chantiers-école internationaux dédiés aux femmes.

Les villes peintes du Shekhawati

Le Shekhawati est une région peu connue située au nord-est du Rajasthan, en Inde ; ses villes et ses villages concentrent un patrimoine unique au monde de peintures murales à ciel ouvert réalisées durant l'âge d'or du commerce caravanier, du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. Elles sont aujourd’hui en péril : plus d’une centaine de bâtiments abandonnés tombent en ruine, s'effondrent ou sont rasés au profit de constructions modernes.

  

Qui sommes nous ?

L’association franco-indienne The Shekhawati Project, née au Shekhawati en 2016 à l'initiative de Cécile Charpentier, conservatrice/restauratrice de peintures, réunit des experts internationaux en conservation/restauration des Monuments Historiques et des passionnés d’art indien, qui souhaitent contribuer au sauvetage du patrimoine architectural et pictural rare du Shekhawati au travers de cinq axes majeurs :

→ La restauration des fresques et des peintures murales historiques,
→ La transmission des savoir-faire traditionnels et des techniques modernes de restauration par l’organisation de chantiers-école et la formation d'étudiants en architecture ou conservation du patrimoine issus d’universités internationales,
→ L’offre d’opportunités de carrière, plus particulièrement destinée aux jeunes femmes,
→ La recherche scientifique avec le soutient et l’accompagnement d'étudiants en Master ou en doctorat tant en histoire et archéologie qu'en urbanisme et architecture,
→ La sensibilisation à la préservation et la valorisation de la culture du Shekhawati par le biais d’événements : conférences, échanges universitaires, expositions, concerts, publications scientifiques, documentaires...

Nos objectifs 

Depuis 2016, l’association The Shekhawati Project s’est donnée pour mission de participer à la sauvegarde de ce patrimoine en organisant des chantiers-école dans la région.

Bien plus que la perte d'un patrimoine architectural, c'est une mémoire collective qui disparaît, celle dont témoignent les magnifiques et extravagantes peintures murales qui recouvrent l'intégralité de ces monuments. C'est cette mémoire collective que l’association The Shekhawati Project souhaite préserver pour les générations futures

Avec cet objectif, nous nous mobilisons, aux côtés d’universitaires, urbanistes et architectes indiens, pour la préservation du Shekhawati et son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO

The Shekhawati Project organise chaque année des chantiers-école en vue de redonner vie à cet écosystème culturel en restaurant durablement fresques et peintures murales des monuments et bâtiments traditionnels de la région. Dans cette perspective, l’association souhaite mettre en avant l’expertise des jeunes femmes indiennes en les accueillant en sur nos chantiers. Les étudiantes en architecture de Mody Women’s University, (Sciences & Technology) participent déjà à nos programmes.

Participez au financement d'un chantier-école de restauration de fresques !

Notre prochain chantier-école servira à développer des protocoles appropriés à la restauration des fresques, mêlant procédés innovants et vernaculaires. Il se déroulera dans une grande demeure, La Haveli Le Prince à Fatehpur, qui accueillera nos étudiants et professeurs.

Encadrés par des spécialistes de la restauration et de la conservation du patrimoine, nos chantiers-école forment des étudiants en Master de conservation et d'architecture du patrimoine, d'universités indiennes ou européennesIls permettent une restauration scientifique réalisée selon les règles de la déontologie de la conservation, alliant stabilité et durabilité, et également la transmission d’un savoir-faire ancestral. Nous accueillons aussi des étudiants chercheurs en cours de PhD. 

A quoi serviront vos dons ? 

Une collecte de 50 000 € pour financer ce chantier-école

/ Le premier palier de la collecte : 5 000 €

  1. Ce financement concerne les frais techniques du chantier : 
  2. - le matériel professionnel de conservation-restauration (outils, pigments, liants, solvants, consolidants, plâtre, mortier, chaux, poudre de marbre…)

/ Le deuxième palier de la collecte : 10 000 €

  1. Ce financement concerne la sécurité et le confort des équipes sur le chantier :
  2. - l’équipement du chantier (échafaudages, plateaux et équipements de sécurité…),
  3. - les repas et collations des participants

/ Le troisième palier de la collecte : 20 000 €

  1. Ce financement inclut les frais de prise en charge des équipes sur le chantier :
  2. - le salaires des artisans indiens,
  3. - les frais de transport et de logement de l'équipe internationale d'enseignants bénévoles et d'étudiants.  

/ Le quatrième pallier de la collecte : 30 000 €

  1. Ce financement nous permettra d'assurer la rémunération de l'équipe participante :
  2. - les jeunes restauratrices diplômées d'universités indiennes et internationales, 
  3. - les experts en restauration qui enseignent et encadrent le chantier,
  4. - les organisateurs et chargés de projets.

/ Le cinquième pallier de la collecte : 40 000 € 

  1. Ce financement sera dédié à la sensibilisation des institutions internationales et du public à nos actions par :
  2. - la participation à des colloques, 
  3. - l'organisation de conférences,
  4. - la recherche de financements pour élaborer des protocoles scientifiques.

/ Le sixième pallier de la collecte : 50 000 € et +

  1. Ce financement sera dédié à la consolidation du projet :
  2. - la création d'un poste salarié au sein de l'association (secrétariat et communication),
  3. - la constitution d'une équipe de restauration plus conséquente pour restaurer plus de surface peinte et former un plus grand nombre d'étudiants.                        

Nous sommes accompagnés par leurs bénévoles et stagiaires 

Comment soutenir ce projet ?

Vous pouvez soutenir ce projet :

  • - en faisant un don en ligne par carte bleue sur cette page, après inscription sur le site Dartagnans
  • - en effectuant un virement bancaire après inscription sur le site Dartagnans
  • - en envoyant un chèque, au dos duquel vous ferez figurer votre adresse e-mail, libellé à l’ordre suivant "The Shekhawati Project", expédié à l'adresse suivante :

Dartagnans

Campagne SAUVONS LES FRESQUES EN PÉRIL DU RAJASTHAN

15 rue de Milan 75009 Paris

Remerciements

Chers instigateurs de la revivification des bâtiments peints du Shekhawati, merci pour votre contribution au chantier-école II - 2019 à Fatehpur !

Nous contacter 

website / linkedIn / facebook / instagram

[email protected]

Pour les plus curieux, ci dessous : histoire, contexte, étapes de restauration...

Histoire du Shekhawati 

Le Shekhawati eut un role clé dans l’histoire et le développement économique du sous-continent indien. Point de convergence des caravanes dès le XVIe siècle, le commerce connut une expansion considérable, du fait de sa position géographique et du talent avisé des négociants marwaris qui amassèrent des fortunes considérables et ouvrirent des comptoirs dans les grandes métropoles portuaires.

À cette époque prospère, les marwaris se mirent à édifier, dans leur contrée natale, des demeures dignes de leur fortune et de leur culture. Ils firent venir de tous les pays, les meilleurs architectes, maçons et peintres, chargés de bâtir et décorer havelis, temples et chhatris. Plus de 2 000 bâtiments peints virent le jour entre 1840 et 1930. Après l’Indépendance, en 1947, un grand nombre de familles de négociants dûrent quitter la région au profit de Bombay, Calcutta ou Delhi. De nombreuses demeures furent délaissées ou détruites, pour faire place à des constructions modernes, jugées alors plus adéquates. 

Palais, temples et cénotaphes, puits à degrés, havelis subsistants sont des espaces de vie aux proportions ergonomiques agréables et admirablement conçus pour affronter les extrêmes du climat local, températures, vents de sable et surtout les pluies de mousson. Plus d’un tiers ont déjà disparu, un bon tiers encore est menacé de ruine et de destruction imminente.

Les peintures murales, des chefs d’œuvre en péril 

Ornant avec luxuriance les bâtiments traditionnels, les peintures narrent vie quotidienne, histoire et spiritualité.

Les murs et les colonnes sont recouverts d’un stuc particulier, l'arayish, qui leur donne le toucher lisse et soyeux des plus beaux marbres

L’art pictural du Shekhawati s’étale avec luxuriance sur les murs des bâtiments traditionnels avec une grande variété de thèmes. Divinités de l’hindouisme, traditions populaires, grands moments de l’histoire de la région, scènes de vie quotidienne, portraits des propriétaires et des européens ayant traversé la région, sont autant de trésors artistiques et historiographiques.

Ces fresques, par leur qualité et par leur iconographie historique, constituent un élément unique du patrimoine universel. Elles sont un élément essentiel à la préservation de la mémoire locale, et à l'échelle de l'humanité.

La restauration s'organise en 8 étapes 

→ Constat d’état des peintures et étude préalable.

→ Premier nettoyage : éliminer la poussière maculant les murs de teintes jaunes et rouges. Cette poussière vient du désert et des rues incessamment forées et se dépose au fil du temps sur les fresques et les parois. 

→ Consolidation : rétablir la cohésion de la fresque avec le mortier, combler les fissures causées par des vibrations structurales du bâtiment ou par l'insertion de crochets métalliques. Refixer le mortier qui s'est détaché des encorbellements en pierre à cause de la pluie, de l’humidité et des efflorescences salines. 

→ Second nettoyage : éliminer des repeints antérieurs réalisés à l'aide de pigments impropres à la résistance aux conditions climatiques extrêmes. Avec les intempéries, les peintures ont déteint sur la surface et leurs couleurs ne sont pas toujours fidèles à l'original. 

→ Élimination de mortiers de plâtre ou du ciment : les zones disparues à cause de l'humidité ont été couvertes de plâtre et de ciment bloquant l'eau dans les murs et causant leur dégradation. De plus, ces zones de reprises récentes affectent l’intégrité des peintures. 

→ Reconstruction d'un nouvel « arayish » : faire renaître avec l'aide d'artisans locaux, la recette originale de cet enduit à reflets de marbre en suivant sa complexe procédure d'application sur les murs.

→ Réintégration chromatique : rendre la lecture des scènes plus aisée par la retouche des zones délavées et des contours. 

→ Pose d’une protection finale : pour rendre les fresques restaurées plus résistantes encore aux dommages du temps.


Contreparties

Pour 10€ ou plus
8 contributions
Carte postale du Shekhawati
Carte traditionnelle du Shekhawati.
Pour 20€ ou plus
22 contributions
Carte + Coffret thé / épices
Carte traditionnelle du Shekhawati,
Boite de thé naturel aux épices, sélectionnée avec soin sur les marchés de Pushkar et Jaipur
Pour 30€ ou plus
6 contributions
Carte + Tote bag
Carte traditionnelle du Shekhawati,
Tote bag avec illustration en série limitée de Clémence Trossevin.
Pour 40€ ou plus
9 contributions
Carte + Mug du Shekhawati Project,
Carte traditionnelle du Shekhawati, + mug au couleur du Shekhawati Project
Pour 50€ ou plus
18 contributions (7 disponibles)
Carte + livre « Les villes peintes du Shekhawati »
Les villes peintes du Shekhawati. Ouvrage indispensable aux futurs visiteurs du Shekhawati, offrant des informations précieuses sur l'Histoire, l'architecture et l'art pictural de la région.

Les villes peintes du Shekhawati, Ilay Cooper, Traduit par Jean Pouvelle, A Ready Reference Guide, Prakash Books, 510 g, 23,5x17,3cm, 261 pages, couleurs, couverture souple.
Pour 80€ ou plus
1 contribution
Carte + tee-shirt
Un tee-shirt imprimé avec motif exclusif inspiré de l’iconographie indienne
Pour 100€ ou plus
12 contributions
Carte + étole indienne
Carte traditionnelle du Shekhawati, délicatement peinte à la main
Etole traditionnelle, tissée à la main dans des petits ateliers de la région
Pour 150€ ou plus
5 contributions
Mix de contreparties
Toutes les contreparties des donations de 10 à 80 €
Pour 200€ ou plus
2 contributions
Carte + boucles d’oreilles
Paire de boucles d’oreilles en argent avec miniature peinte à la main. Les sujets représentés son extraits de l’iconographie hindoue et s’inspirent des peintures murales du Shekhawati.
Pour 300€ ou plus
1 contribution
Carte +Affichette peinte à la main avec tampon
Réalisées dans la pure tradition des miniatures polychromes, les illustrations sur parchemin sont peintes à la main avec des motifs représentant des scènes de la mythologie hindoue, et sont surmontées d’un « blockprint ». Chaque exemplaire est unique.
Pour 400€ ou plus
0 contribution
Carte + un carré de soie avec motif exclusif en série limitée.
Un carré de soie ourlé avec motif exclusif inspiré des fresques des havelis du Shekhawati, design Monica Trevisanut pour The Shekhawati Project.
Pour 500€ ou plus
1 contribution
1 nuit de Maharaja
Une nuit dans la « Master Bedroom », Le Prince Haveli, apéritif d'accueil offert au Vishnu bar et repas.
Situé à Fatehpur au Shekhawati, le boutique hôtel est une ancienne demeure restaurée, à l'ambiance bohème chic équipée d’une petite piscine extérieure, d'une terrasse et d'un restaurant.
Pour 500€ ou plus
0 contribution
Lot de contreparties équivalentes au choix
Lot de contreparties équivalentes au choix (ex. : Boucles d’oreilles + étoles)
Pour 800€ ou plus
0 contribution
Lot de contreparties équivalentes au choix
Lot de contreparties équivalentes au choix. Ex. : Boucles d’oreilles + miniature peinte + carré de soie.
Pour 999€ ou plus
1 contribution
Une photo d'artiste en édition limitée
Une photo d'artiste en édition limitée de Joël Cadiou ou d’Eve Campestrini.
Passionnés par l'Inde, les deux photographes témoignent par leurs clichés de la beauté et de la magie des visages ou paysages rencontrés au fil de leurs voyages.
Pour 2 000€ ou plus
0 contribution
Une semaine de Maharaja
6 nuits dans la « Suite Le Prince », Le Prince Haveli, en demi-pension et apéritif d'accueil au Vishnu bar. Situé à Fatehpur au Shekhawati, le boutique hôtel est une ancienne demeure restaurée, à l'ambiance bohème chic équipée d’une petite piscine extérieure, d'une terrasse et d'un restaurant. L’étape incontournable pour découvrir la région en toute sérénité.
Contribution libre
3 contributions
 
Montant à discrétion du donateur